Faire et défaire / Mulot B. speak !

De l’importance de savoir s’organiser – tout en douceur.

Savoir faire, sans défaire.

Car il bien difficile parfois de ne pas s’emmêler les pinceaux pour celui qui souhaite optimiser son emploi du temps.

Sachez que pour bien organiser son travail, il faut avoir déjà rangé un peu et fait du tri, dans sa tête.  Il n’y a pas de secret pour être organiser. Tout commence par le tri de ses idées, de ses envies et de ses objectifs.

De l’équilibre. Cet équilibre périlleux et qui parfois nous échappe. L’équilibre des forces et des priorités. Une sorte de mécanisme de la vie, où chaque petit geste prend son rôle très à coeur. Pour 2017, j’ai revu mes priorités, changer mes objectifs. J’ai laissé tomber tous ces gros mots et ces grandes phrases, et je me suis demandée quels étaient plutôt mes essentiels.

Dans quelle direction, je souhaite porter mon regard, et surtout qui et quoi regarder ? J’ai rangé mon calendrier – celui qui planifiait les 12 prochains mois de ma vie, aux millimètres près. J’ai sorti mon carnet à griffonner ainsi que mes jolies notes volantes, celles qui me permettent d’attraper les idées en vol lorsque celles – ci s’éparpillent en nuée confuse et évaporée.

J’ai réfléchi à la manière d’aborder les choses, peut-être se laisser porter davantage par les projets, les gens et les idées. Laisser aussi les occasions se présenter, plutôt que de forcer l’étincelle. Ecouter davantage ce que me murmure mon coeur & mes préférences, ce que j’aime et ce qui me plaît. Il est toujours plus plaisant de faire grandir un projet lorsque le sujet de celui -ci résonne en vous très fort.

Peut-être devrais-je cesser d’utiliser le mot  » devoir  » à tout bout de champ et le remplacer le plus souvent par  » aimer « .

Chaque chose a une place, il est vrai. Reste à savoir quel est l’importance que l’on accorde à tout ce qui remplit notre vie. Savoir faire et se défaire.

Ma petite May du chouette blog Vie de Miettes et mes deux acolytes de toujours – Moustache & Roquefort – vous ont concocté un petit semainier à télécharger. Histoire de s’aider à y voir plus clair et à démêler toutes ces idées échevelées.

À imprimer sans modération.

faire_defairefaire_defaire1faire_defaire3souricette2

 

4 réflexions au sujet de « Faire et défaire / Mulot B. speak ! »

  1. tu as tout à fais raison. Il faut s’organiser et surtout ne pas défaire ce que l’on a fait… c’est comme cela que le cadeau de naissance que je viens d’envoyé a 1.5 ans de retard ;)

    1. Il faut laisser les choses se faire, sans pourtant être dans la routine … et faire les choses juste pour les faire ! 2017 l’année du mal de tête ! huhuhu :) bonne année à toi !

  2. Tellement juste, tellement vrai, tellement vital. Pour la 1e fois, j’ai mis de côté l’agenda, et adopté un carnet blanc. Je ne suis pas sûre d’oublier tant de choses importantes, je crois que cela va aider à aller à l’essentiel – au coeur vital et vibrant !
    (Très juste aussi ce billet sur les soldes … au fond, quand on y réfléchit, ça ressemble plus à la substantifique moelle de la surconsommation qu’à une bonne affaire … une « bonne affaire » c’est plutôt un objet, une oeuvre, un service qu’on chérit, qu’on apprécie à sa juste valeur (justement) ) .
    Belle année, qu’elle soit douce, et constructive, et enthousiasmante , à tous points de vue !

  3. Merci Hélène, tout est tellement confus et virevoltant autours de nous. Et nous sommes vite contaminés malgré nous par cette manière de voir les choses. Je ne peux/veux plus de cette manière de faire, de renchérir sur tout et de ne profiter de rien. Je veux essayer quelque chose de différent et prendre les bonnes décisions. Belle année à toi aussi, je suis ravie d’avoir retrouver le chemin du blog. Ces échanges m’avaient vraiment manqué !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>