Archives du mot-clé travel

Photo Project #8

Livre. Dévider les histoires comme les écheveaux de fils. Du bout des doigts, suivre les cours de mots et chevaucher les récits multiples de vies écrites.

Voyager de fond en comble et vivre des existences aux couleurs incroyables, parcourir les sens du bout des mots entre les phrases qui se mêlent aux odeurs. Respirer le gout du ciel dans la cour d’un aveu soufflé au creux du lit, pourfendre la peine dans la disparition d’un navire échoué sur le dos d’une baleine ou goûter du bout des lèvres les parfums de lieux secrets où s’échangent objets, rumeurs et libres – courts.

Il est si bon de trouver refuge dans un livre, lorsque nos existences vacillent et que le sens s’effile ou s’étiole le long des inquiétudes et des questionnements. Ils sont toujours de bons conseils et permettent cette respiration qui manque parfois aux décisions de la vie.

Bon dimanche à vous. Évadez – vous.

photo_project_8 photo_project_8(bis)Pour voyager aux creux des mots, au – delà des couvertures » Photo Project « , filez sur le blog de Lauriane et découvrez livres | Livres . PP#8 © Mulot B.

Photo Project #7

Far Away. Les voyages forment la jeunesse. Ils creusent aussi cette indomptable envie de marcher encore plus loin, un mouvement du flux et du reflux.

Carte Postale était le thème de ce  » photo project « . Je n’ai que très peu d’images de mes voyages. Le nez en l’air, je regarde et je préfère voir l’instant. Mes souvenirs sont fait de sensations, de rencontres et d’objets. Je ne me vois pas voyager autrement.

 » Got get ‘ em Tiger  » fait parti de ces quelques choses que je m’impose à rapporter de ces errances voyageuses. Ramenée lors de mon séjour à Singapore, accompagnée de deux petits avions en bois léger et imprimé, cette carte me rappelle à la chaleur enivrante de ses latitudes.

A l’ombre de la jungle sauvage dans la ville hyper – urbaine, aux sons des oiseaux qui chantent les mouvements de la vie sauvage encore si présente, tout se replace en souvenirs harmonieux. J’ai tant aimé me sentir si démesurément petite et pourtant tellement vivante.

 » Voir  » et  » fouler  » pour la première fois est une drogue douce et si enivrante, qu’il est totalement impossible de ne par rechercher encore et encore cette sensation au travers des voyages.

Plus loin. Encore.

photo_project_7_copyrightMulotBPour retrouvez toutes les errances et autres détours du  » Photo Project « , filez sur le blog de Lauriane et découvrez d’autres voyages | Carte Postale & Rifle and Paper co . PP#7 © Mulot B.

 

London Foodism / Revue de presse

Do you know ? L’excellente revue en ligne  » Foodism  » dédiée à la gastronomie anglaise, et plus particulièrement aux petites adresses londoniennes.

Ce chouette cahier a consacré tout un sujet sobrement intitulé  » London . Food & Drink  » et regroupant toutes les adresses  » than cooler being cool  » – comprenez plus cool que d’être cool et ça croyiez – moi, si il y a un bien une nation dans toute l’Europe, qui est capable de cela, ce sont bien les anglais -  pour préparer un été gustativement ensoleillé dans la célèbre capitale. Foires et marchés gastronomiques, adresses spécial BBQ, certes mais aussi bons plans vegan et autres  » coffee spot  » qui méritent amplement d’y perdre quelques heures et d’y gagner de bons souvenirs.

Car ce qui est bon et ce qui bien, c’est que la gastronomie anglaise commence sérieusement à prendre du galon grâce à son ouverture culinaire et son désir insatiable d’offrir au plus grand nombre, les meilleures choses de la table. On y propose toutes les tendances & croyances culinaires qui diversifient le monde de la Gastronomie, avec un grand  » G « . Ce qui est leur meilleur atout, ce flegme et cette ouverture si déroutante à tout ce qui touche à la nouveauté et la découverte de nouvelles choses. Prenons en de la graine !

London2_copyrighFoodism_4_copyright Foodism_4_copyright Foodism_4_copyright Foodism_4_copyright

YET Image / Revue de Presse

Pour cette nouvelle revue de presse, point de voyages et d’escapades à l’international mais plutôt une évasion culturelle au travers d’une revue axée sur la Photographie, en général et plutôt contemporaine.

YET est donc une gros webzine – comptez 236 pages pour ce nouvel opus. Écrit en langue anglaise, j’avoue ne pas avoir pas lu la totalité des reportages annoncés, mais uniquement ceux dont les images ont  suscité une résonance artistique chez moi. De la grande à la petite photographie,  les images et le contenu artistique sont  intéressants, riches en substance. Un magazine qui n’est pas ouvert à toutes les lectures – j’ai regretté à certains moments de ne pas bien saisir les sens multiples de l’écriture anglaise, langue maternelle française oblige -  mais qui possède de réelles qualités. Un sens fouillé du propos, beaucoup de belles images littéraires parfois très philosophiques – c’est à ce détour que mon anglais a péché – il y a dans l’écriture anglophone, un petit quelque de chose de très terre à terre qui manque parfois aux débats d’idées français. Un œil – plutôt  » des yeux  » – artistiques assurément mais  dans une palette multiple, la photographie est tour à tour simple médium, informative, illustratrice et œuvre à part entière.

Bref, une revue qui mérite que l’on en tourne les pages, et ce même si l’on ne saisit pas le moindre mot anglais. Vraiment !

Magazine YET copyright YET Magazine YET copyright YET Magazine YET copyright YET Magazine YET copyright YETMagazine YET copyright YET

YET Magazine / Facebook

Voyager / Revue de Presse

Partir, faire un break, s’évader, faire le tour du monde ou encore prendre le large … J’aime voyager par procuration, en attendant de pouvoir repartir de nouveau.

J’aime l’idée de pouvoir me promener à travers le monde, voyager d’est en ouest, du nord au sud, enjamber des continents. J’aime me dire qu’il y a 24 h, je foulais le pavé parisien et qu’aujourd’hui, je me promène dans une rue de Shanghai ( décembre 2013 ). Qu’il y a 36 h, je regardais se coucher le soleil sur Toulouse et qu’à l’instant je quitte mon café chéri « De farine et d’eau fraîche « , rue Amherst à Montréal ( juin 2014 ). Que l’année prochaine, en mars, je sentirais la moiteur de Singapour et que je regarderais tous ces nouveaux visages ( mars 2015 ). J’aime cette sensation infinie que procure les voyages,  me dire que tout est possible, n’importe ou, n’importe quand, et que le monde est sans limite, offert et à porter de miles.

En attendant de m’envoler, de nouveau, vers d’autres horizons levants, je vous laisse découvrir de jolis revues et projets indépendants, boostés par des marques outre-manches, outre-atlantiques ou encore inter-continentaux. Road-trip en tout genre, instantanés entre deux mers, balades sur les Highlands … De très beaux diamants bruts prêts à briller et vous donner l’envie de vous évader un peu, par là, au loin, plus loin encore.

Magazine Britannia copyrightCopyright Britannia Magazine copyright Compassing MagazineCopyright Compassing Magazine Copyright Journal MagazineCopyright Journal Magazine

Latitudes, Longitudes / Compassing / Sandqvist Journal

Cereal Magazine / Revue de Presse

Voila, comme ce mot que tellement d’anglophones aiment nous emprunter pour signifier que tout est dit et qu’il n’y a rien à dire de plus.

Cereal Magazine est une revue anglo-saxonne qui fait mal et qui vous claque littéralement dans l’œil. Esthétiquement et simplement  » beau  » sans artifice et dans toute sa naturalité, ce magazine est une beauté directe, déshabillée devant l’objectif et offert à notre rétine impudente. Un travail d’orfèvre, vers différentes destinations culinaires, lifestyle, stylistiques ou encore esthétiques. D’est en ouest, du sud vers le nord.

Un magazine ou plutôt un journal de bord du beau de globetrotters exigeants à la recherche de l’Absolu dans les gestes du quotidien. Du plus petit au plus grand, au-delà de notre champ de vision, bien au dessus de notre champ de pensées.

Copyright CEREAL MAGAZINE Copyright CEREAL MAGAZINE

7h09 / Revue de Presse

Vient une envie de voyage, une envie de partir, en un lieu où rien n’est sû de soi et de notre vie, inconnu des rues et des allées, quartiers immenses et villes gigantesques.

Il n’est pas nécessaire de projeter un voyage pour s’ouvrir à une ville, à un pays ou à une culture … Une belle entrée en matière pour un nouvel opus fringant et prometteur. C’est avec plaisir réellement que l’on retrouve Delphine Minotti, accompagnée cette fois-ci par Séverine Lorant, pour la parution de 7h09 – New York !  Un cahier de voyage, bien différent et sans aucun repère habituel, une découverte faite de hasard, d’envie et de détours dans la lumineuse et brillante New York ! Tour à tour lieux de villégiatures pour passionnés de grands panoramas et de vues imprenables, d’esprits libres dans les dédales du mythique Brooklyn, et de palais avides de découvertes culinaires et enfin, connaitre le goût inimitable d’un vrai bagel new-yorkais. Un bel ouvrage, sans plus de prétention que de partager un des visages innombrables et polymorphes de cette capitale dont les grattes-ciel s’élancent vers la mer et le monde !

Copyright_7_09copyright_7H09copyright_7H09

Pour vous procurer cette merveille de liberté, rendez-vous sur le site de 7h09, ou chez l’un des revendeurs de ce très joli ouvrage ! Et n’hésitez pas à découvrir le premier cahier sur Barcelone, une très jolie parution, pleine de soleil à l’image de la ville.