Archives du mot-clé plantes succulentes

Ensemble / Diary

Samedi était une belle journée. Nous avions organisé à l’Atelier, un troc-bouture dont le principe était de troquer ou de vendre à un prix très symbolique, afin de rester dans un esprit d’échanges, de jolies plantes en devenir.

Il y avait des passionné(e), des connaisseurs, des néophytes, des amoureux, des dames, des messieurs, des enfants.

Il y avait beaucoup de sourires et beaucoup de rires, quelques bêtises, beaucoup de terre, une vingtaine de variétés de succulentes, de jolis pilea peperomioïdes, un pied de bourrache, deux iris violets, de la menthe odorante, des pothos, des kalanchoës et quelques inconnues .

Il y avait surtout un moment incroyable où le plaisir d’être ensemble avait supplanté la raison de ce rendez-vous.

L ‘excuse d’être ensemble. Tous ensemble.

Je crois profondément que cet individualisme qui nous caractérise tant  au yeux du monde et qui définit la culture française s’essouffle enfin. Être fort et frondeur ne suffit pas lorsque l’on est seul. Se tourner vers l’autre, échanger, partager sans attente, simplement, et libre de toutes arrières pensées est aujourd’hui plus que essentiel.

Vivre les uns à côté des autres, sans se mêler, sans poser de questions, en regardant droit devant soi est une exception française qui ne peut plus exister. Partager, co-habiter et se tendre la main sont des choses fondamentales dont nous avons tous besoin.

Hier était une belle journée de partage.

Succulente_MulotBPilea_MulotBAvocat_MulotBPlants_MulotB_diy_Avocat_MulotB

Dimanche / Diary

J’ai l’humeur un peu sourde. L’automne a commencé à s’installer un peu partout : dans les feuilles qui jonchent le sol, dans le frais des premières heures, dans la lumière dorée des journées qui raccourcissent …

Je serre les dents. Littéralement parlant.

Il parait que c’est parce que mon cerveau tourne à 1000 à l’heure, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Il faut débrancher me dit – on gentiment. Mais comment ? Difficile pour moi de  » débrancher « , ce n’est pas dans mon caractère. Ce n’est pas dans ma nature. J’aime ce rythme grisant.

Difficile de débrancher aussi, mon métier ne me le permet pas. Un coup d’avance, toujours à avoir, un coup en plus à jouer pour ne pas se laisser distancer. Prévoir est certainement l’un de mots que j’utilise le plus. C’est aussi le quotidien des personnes qui ont choisi de travailler de manière autonome. Sans filet.

Je serre les dents au sens propre, comme au sens figuré. C’est ainsi parce que je suis ainsi, et parce qu’aujourd’hui, serrer des dents, c’est aussi s’accrocher. Ne pas perdre la main, s’emmener dans de beaux projets, continuer à rêver à de petites choses qui nourrissent de grands rêves et collectionner les sourires satisfaits.

Et puis en attendant, le petit jardin suspendu s’étire et pousse encore encore … Sédums de toutes sortes et succulentes n’en finissent plus, de concert, de s’installer petit à petit. Ils s’accrochent, s’étirent, s’étendent de  » petits à petits « .

MulotB_Jardin_SucculenteMulotB_Jardin_SucculenteMulotB_Jardin_Succulente

Matin / Summertime

Très tôt, le matin, l’été, j’aime me réveiller dans la tiédeur du lit.

Je tente alors de vaincre le sommeil et profiter du silence d’une journée qui s’étire. Dehors, les bruits de la ville s’élèvent peu à peu, doucement : le bruit du verre qui roule et que le balai ramasse, un bonjour sonore ou encore le sifflotement suspendu du badaud qui termine une nuit de travail.

Dehors cette lumière du matin, blanchit par un soleil timide, l’été qui s’allume. Le rituel alors, de ces journées spéciales où l’aurore se lève avec moi, est de laisser siffler un peu la bouilloire, m’asseoir un moment, les coudes pointus posés sur la table et de rêvasser les yeux encore écarquillés par le buée du petit matin.

« J’ai embrassé l’aube d’été.

Rien ne bougeait encore au front des palais. L’eau était morte. Les camps d’ombre ne quittaient pas la route du bois. J’ai marché, réveillant les haleines vives et tièdes, et les pierreries regardèrent, et les ailes se levèrent sans bruit.

La première entreprise fut, dans le sentier déjà empli de frais et blêmes éclats, une fleur qui me dit son nom.

Je ris au wasserfall blond qui s’échevela à travers les sapins : à la cime argentée je reconnus la déesse.

Alors je levai un à un les voiles. Dans l’allée, en agitant les bras. Par la plaine, où je l’ai dénoncée au coq. A la grand’ville elle fuyait parmi les clochers et les dômes, et courant comme un mendiant sur les quais de marbre, je la chassais.

En haut de la route, près d’un bois de lauriers, je l’ai entourée avec ses voiles amassés, et j’ai senti un peu son immense corps. L’aube et l’enfant tombèrent au bas du bois.

Au réveil il était midi.  »

Comment jouer ? Retrouvez toutes les règles du summertime ( un cliché / un œuvre ) et promenez-vous au travers de la toile vers d’autres univers : Sur un blog perché, Une grenouille dans mon désert et Ma vie en couleurs.

Summertime9_terraruimAube, Les Illuminations / Arthur Rimbaud / Terraruim & Aube Mulot b.

Succulentes / Green Life

Depuis quelques temps fleurissent, un peu partout, les images de jolies petites plantes faciles et originales … La succulente, en pot, trapues, aériennes, fleuries, en terrarium, en bouquet, dehors, dedans !

La succulente est une jolie plante, facile à vivre et pleine de bonne volonté, se bouturant à loisir, se multipliant à foison, simple à garder, elle aime plutôt le soleil et souffre d’avoir trop les pieds dans l’eau. C’est une des rares plantes qui s’adaptent aussi à votre manière de cultiver, s’appropriant votre régularité  d’une tête de linotte   » comment ça ! une fois tous les mois, c’est peu  » ou au contraire des soins répétés de garde malade qui s’ignore   » je leur parle tous les jours, et je les baptise d’un petit nom « .

Patientes, elles réclament peu de soins – la belle Morgane du site Plan B vous en parle d’ailleurs très bien, elle vous a confectionné le parfait manuel de la succulente – et préfèrent dormir à la dure que d’être trop cajolées !  Un amour de petite plante !

La succulente copyright mulot b. La succulente copyright mulot b. La succulente copyright mulot b.