Archives du mot-clé la ligue contre le cancer

Se souvenir des belles choses

Premier summertime, premier partage. Un partage important, un échange symbolique car cette fois-ci, c’est quelque chose de beau que je souhaite partager avec vous.

May est une de ces rencontres solaires, qui vous accompagnent bien au delà d’une simple entente. Il y a des personnes qui vous permettent de réaliser, qui vous permettent de créer cet élan, ce sens qui donnera toute sa mesure à un projet. May est une de ces personnes, celles que l’on ne rencontre que rarement et dont on se souvient. Toujours.

Parfois la vie s’épuise, quelque part, la lumière vacille après avoir rageusement brillé, encore, jusqu’à ce qu’elle s’éteigne d’elle-même, simplement, calmement. Cette dignité, j’ai été heureuse de la voir accompagner mon père, dans ces derniers moments. Au-delà de la difficulté des épreuves de la maladie, de la peine des proches qui accompagnent et redoutent le départ, elle est une chose précieuse. Cette dignité, elle existe grâce à des traitements, des soins adaptés, des accompagnateurs et des chercheurs. Elle existe grâce à vous, par vous, par vos dons et votre soutien.

May et moi avons décidé de faire partie de ce geste collectif en créant le projet « se souvenir des belles choses » – http://sesouvenirdesbelleschoses.fr. Un projet simple, la création de 20 duos – un bijou et d’un tote bag – aux couleurs de l’espoir, vendus au profit de La ligue contre le cancer. Une goutte d’eau dans la mer, quelques euros, mais plus qu’un simple geste, c’est un regard, un devoir pour se souvenir des belles choses.

Et ne garder que les belles choses. Rendez-vous le lundi 23 juin.

Summertime1_se_souvenir des belles choses Summertime2_se_souvenir des belles choses

Mulot b. / Se souvenir des belles choses // Les contemplations / Unité / Victor Hugo 1856

Par-dessus l’horizon aux collines brunies, Le soleil, cette fleur des splendeurs infinies, Se penchait sur la terre à l’heure du couchant ; Une humble marguerite, éclose au bord d’un champ, Sur un mur gris, croulant parmi l’avoine folle, Blanche épanouissait sa candide auréole ; Et la petite fleur, par-dessus le vieux mur, Regardait fixement, dans l’éternel azur, Le grand astre épanchant sa lumière immortelle. « Et, moi, j’ai des rayons aussi ! » lui disait-elle.

Retrouvez les premiers summertimes de Créat’it, Pétale sur un fil, Blabla etc …, Au bonheur des grenouilles, Knita Made, Cathy, Ramage, Océanna, Ma vie en couleurs et L’atelier d’Ehaa.