Archives du mot-clé Journal

Tribune de l’influence / Diary

J’aurais envie de vous parler de mille et une choses qui me touchent ou qui m’interrogent.

J’aurais envie de vous écrire bien des mots pour vous tenir au courant.

J’aurais envie de partager ce que je vois, ce qui me transporte et ce qui me fait vibrer.

Mais, depuis quelques temps, c’est le silence qui s’installe, la peur de cette vacuité qui inonde internet, les réseaux, instagram où tout ressemble à tout, où tout se monnaye.

Rien n’est hasard, tout est maîtrisé, contrôlé, une fausse spontanéité et proximité qui lissent les images et font ressembler nos échanges à un grand miroir aux alouettes.

Il y avait tant à partager autrefois.

Chacun pouvait passer déposer un mot, communiquer une idée, partager un regard.

Il y avait toutes ces petites fenêtres qui s’ouvraient sur des mondes à découvrir et qui permettaient de rencontrer ceux qui les ouvraient.

Il y avait l’échange – le vrai – un dialogue, des fils de discussions…

Aujourd’hui je ne vois qu’une hiérarchie des genres : une masse silencieuse et puis ceux qui influencent.

Parfois avec ouverture, mais aussi parfois avec beaucoup de mépris pour d’autres.

Le mépris de croire que cette masse qui regarde, prend connaissance et parfois commente  - et dont je fais partie -  ne possède pas de libre arbitre.

Cette masse qui bêtement se laisse influencer et fait ce qu’on lui dit de faire ou d’acheter ce qu’on lui dit d’acheter.

Les critiques ouvertes de ceux et celles qui ont le manque d’humilité de croire qu’ils peuvent influer sur la pensée des gens et sur leur décision parce qu’on les appelle étymologiquement des influenceurs.

Tout est affaire d’influence et d’affluence, nous ne sommes pas sans forme, ni libre arbitre comme ils ont l’air de le croire injustement.

Ce miroir dans lequel ils se regardent – et je serais tenté de dire, dans lequel parfois ils se font piéger, le mieux sera toujours l’ennemi du bien – c’est nous qui le tenons.

C’est en nous que vous vous mirez chaque jour.

C’est en nous que votre notoriété se nourrit.

Et c’est aussi en nous que votre valeur puise pour gagner chaque jour, ce marathon à l’influence que vous vous efforcez de courir quotidiennement.

Alors, s’il vous plait, un peu d’humilité.

Considérez-nous, merci.

Mulot_B_blogInfluence_MulotB

Voyager / Revue de Presse

Partir, faire un break, s’évader, faire le tour du monde ou encore prendre le large … J’aime voyager par procuration, en attendant de pouvoir repartir de nouveau.

J’aime l’idée de pouvoir me promener à travers le monde, voyager d’est en ouest, du nord au sud, enjamber des continents. J’aime me dire qu’il y a 24 h, je foulais le pavé parisien et qu’aujourd’hui, je me promène dans une rue de Shanghai ( décembre 2013 ). Qu’il y a 36 h, je regardais se coucher le soleil sur Toulouse et qu’à l’instant je quitte mon café chéri « De farine et d’eau fraîche « , rue Amherst à Montréal ( juin 2014 ). Que l’année prochaine, en mars, je sentirais la moiteur de Singapour et que je regarderais tous ces nouveaux visages ( mars 2015 ). J’aime cette sensation infinie que procure les voyages,  me dire que tout est possible, n’importe ou, n’importe quand, et que le monde est sans limite, offert et à porter de miles.

En attendant de m’envoler, de nouveau, vers d’autres horizons levants, je vous laisse découvrir de jolis revues et projets indépendants, boostés par des marques outre-manches, outre-atlantiques ou encore inter-continentaux. Road-trip en tout genre, instantanés entre deux mers, balades sur les Highlands … De très beaux diamants bruts prêts à briller et vous donner l’envie de vous évader un peu, par là, au loin, plus loin encore.

Magazine Britannia copyrightCopyright Britannia Magazine copyright Compassing MagazineCopyright Compassing Magazine Copyright Journal MagazineCopyright Journal Magazine

Latitudes, Longitudes / Compassing / Sandqvist Journal