Archives du mot-clé holiday

Ecoute / Diary

Ecoute et ferme les yeux.

Ecoute et respire profondément.

Ecoute et cherche du bout des doigts la vie qui palpite autour de toi.

Et maintenant, ouvre les yeux et regarde avec moi.

La brume est dans l’air, accrochée aux cimes des grands barbus. Elle sillonne les arbres et les sapins, entre les branches. Elle monte, disparait et revient en submergeant les hauteurs de la forêt cévenole.

Nappée dans ce voile de gouttes, la lumière blanche des cieux immobilise cette marée sylvestre aux accents sombres. Parfois, la vie palpite dans les couleurs changeantes de châtaigniers égarés en groupe, qui ébrouent leur feuillage enflammé.

La terre est belle, grasse et prodigue. Les fruits d’automne tombent et jonchent le sol empâté de feuilles et bogues laissées vides. Partout, la richesse décadente d’une saison qui se meurt, brûlent les dernières flammes d’une vie qui s’anime avant de s’éteindre.

Dans un dernier élan de vie , la nature s’offre et partout sortent de terre, lépiotes, rosés, mousserons et lactaires. Baies fleurissent en grappes charnues, plus belles encore, aux couleurs profondes et sombres.

L’épisode cévenol fait rugir le ciel et l’eau tombe drue sur cette abondance qui n’en finit plus de donner les récoltes de la nature.

MulotB_Les_CevennesMulotB_Les_CevennesMulotB_Les_CevennesMulotB_Les_CevennesMulotB_Les_CevennesMulotB_Les_CevennesMulotB_Les_Cevennes

Photo Project #7

Far Away. Les voyages forment la jeunesse. Ils creusent aussi cette indomptable envie de marcher encore plus loin, un mouvement du flux et du reflux.

Carte Postale était le thème de ce  » photo project « . Je n’ai que très peu d’images de mes voyages. Le nez en l’air, je regarde et je préfère voir l’instant. Mes souvenirs sont fait de sensations, de rencontres et d’objets. Je ne me vois pas voyager autrement.

 » Got get ‘ em Tiger  » fait parti de ces quelques choses que je m’impose à rapporter de ces errances voyageuses. Ramenée lors de mon séjour à Singapore, accompagnée de deux petits avions en bois léger et imprimé, cette carte me rappelle à la chaleur enivrante de ses latitudes.

A l’ombre de la jungle sauvage dans la ville hyper – urbaine, aux sons des oiseaux qui chantent les mouvements de la vie sauvage encore si présente, tout se replace en souvenirs harmonieux. J’ai tant aimé me sentir si démesurément petite et pourtant tellement vivante.

 » Voir  » et  » fouler  » pour la première fois est une drogue douce et si enivrante, qu’il est totalement impossible de ne par rechercher encore et encore cette sensation au travers des voyages.

Plus loin. Encore.

photo_project_7_copyrightMulotBPour retrouvez toutes les errances et autres détours du  » Photo Project « , filez sur le blog de Lauriane et découvrez d’autres voyages | Carte Postale & Rifle and Paper co . PP#7 © Mulot B.

 

London Foodism / Revue de presse

Do you know ? L’excellente revue en ligne  » Foodism  » dédiée à la gastronomie anglaise, et plus particulièrement aux petites adresses londoniennes.

Ce chouette cahier a consacré tout un sujet sobrement intitulé  » London . Food & Drink  » et regroupant toutes les adresses  » than cooler being cool  » – comprenez plus cool que d’être cool et ça croyiez – moi, si il y a un bien une nation dans toute l’Europe, qui est capable de cela, ce sont bien les anglais -  pour préparer un été gustativement ensoleillé dans la célèbre capitale. Foires et marchés gastronomiques, adresses spécial BBQ, certes mais aussi bons plans vegan et autres  » coffee spot  » qui méritent amplement d’y perdre quelques heures et d’y gagner de bons souvenirs.

Car ce qui est bon et ce qui bien, c’est que la gastronomie anglaise commence sérieusement à prendre du galon grâce à son ouverture culinaire et son désir insatiable d’offrir au plus grand nombre, les meilleures choses de la table. On y propose toutes les tendances & croyances culinaires qui diversifient le monde de la Gastronomie, avec un grand  » G « . Ce qui est leur meilleur atout, ce flegme et cette ouverture si déroutante à tout ce qui touche à la nouveauté et la découverte de nouvelles choses. Prenons en de la graine !

London2_copyrighFoodism_4_copyright Foodism_4_copyright Foodism_4_copyright Foodism_4_copyright

Retro / Summertime

Voila ! Avec la fin de l’été, le jeu du summertime se met en sommeil le temps d’un hiver. Pour ce dernier défi estival, j’ai choisi donc broder mon summertime autours de l’esthétique, une esthétique toute particulière, l’image telle que je le conçois, de la féminité.

J’ai toujours en tête une silhouette bien dessinée, pas nécessairement mince, chic et pourtant  » trendy « , pas forcément maquillée mais plutôt lumineuse, de la fraîcheur, un joli maintien et le menton haut pour un joli port de tête.

J’aime les femmes légèrement apprêtées, juste ce qu’il faut, sans pour autant avoir l’air d’être déguisé et perdre son aisance naturelle. Un style simple et des lignes pures, rien de chargé qui fasse écran à celle qui porte les vêtements, inutile de  » s’oublier « .

Il y a aussi le geste, une gestuelle gracieuse sans pour autant non plus danser un ballet à chaque mouvement, un rire charmant et un œil plein d’assurance. Un jeu de funambule ou l’assurance et le respect de soi sont des cartes essentielles dont il faut parfois user avec équilibre.

Comment jouer pour ce dernier summertime ? Retrouvez toutes les règles sur ce post ( un cliché / un œuvre ) et promenez-vous, une dernière fois, au travers de la toile vers d’autres univers & summertime que j’ai aimé redécouvrir chaque weekend : Merci Pétale sur un fil, Merci Créat’it, Merci Sur un blog perché, Merci 42to43, Merci Pas à pas, le chemin, Merci Lulu la lucette, Merci Lili Plume. Merci à toutes !

Greene Milton - Jean Pachett_BO_Khol Tom Palumbo_sautoir_cobalt Rutledge_Richard_Mulotb_braceletsHalo

Greene Milton / Tom Palumbo / Rutledge Richard / Collection COLOR Mulot B.

Montréal / Summertime

Dimanche. Un ciel éclatant de bleu, et le soleil doré de septembre. La même lumière que celle qui nous a inondé, il y a quelques mois, à Montréal au Canada. Autre temps, autre latitude, une ville à part, suspendue.

De ce périple, dont je laisse défiler les images devant moi, je retiendrais l’extraordinaire sentiment d’empathie. Chacun regarde l’autre, chacun veille, chacun pose une main sur l’épaule de celui qui le précède, et lui murmure  » je suis là, je veille « . Qu’il est bon de ne pas tout le temps être sur ses gardes, baisser les poings, lever le tête et regarder le ciel dont les flèches des gratte-ciels inspirent l’ingéniosité d’une Montréal vibrante d’idées.

Et si Montréal, le Québec, le Canada était le nouvel  » el dorado  » d’une France qui s’étrangle et qui peine à imaginer, s’imaginer, se ré-inventer d’une autre manière. Différente, plus libre, plus solidaire, où chacun célèbre la réussite de l’autre, accepte d’expérimenter et d’entreprendre. Un nouveau pays, an european dream …

Comment jouer ? Retrouvez toutes les règles du summertime ( un cliché / un œuvre ) et promenez-vous au travers de la toile vers d’autres univers : Créat’it, Pétale sur un fil, Lulu la lucette , Pas à pas, le chemin et Ramage.

Montreal_Canada_14_09 Montreal_Canada2_14_09 Montreal_Canada4_14_09Montreal_Canada3_14_09

 » Voici planer le vol de l’ombre sur la ville.

Le soir, le front nimbé d’étincelants joyaux illumine l’amas des foules qui défilent dans l’affreux nonchaloir qui succède aux travaux.

Montréal, ruche en fièvre où fourmille l’essaim des puissances hétérogènes de la vie, Montréal lumineux réseaux et luisants pavés, ruissellements diffus des faisceaux des lumières, ville aux cents carrefours dont les blanches artères, roulent confusément des peuples énervés.

Montréal, lourde nuit, violons, guitares, bars béants, reflets roux sommeillant aux vitraux  »

Montréal 2014 / Mulot B. / Les soirs rouges / Clément Marchand / 1930

Cocktails II / Revue de Presse

Que celui qui n’ait jamais éprouvé le plaisir rafraichissant d’un verre de spiritueux, lorsque la nuit s’étire et silencieux chacun rêve à de jolies idées ou l’étrange impression d’avoir étanché toute la soif du monde, avec une simple gorgée de bière fraîche, me jette la première pierre. Je ne peux m’empêcher de vous transmettre 2 nouvelles recettes de cocktails piochées dans le simple et chic  magazine EMMA – For the modern domectic. Une petite perle dont nos jolies voisines américaines ont le secret et qui inspirent à de bien jolis moments gourmands et créatifs !

Recette du Kumquat Mojito – 10 feuilles de menthe fraîche, 3 citrons ( 2 à presser et un ajouter en quart ou en rondelle dans le mélange ), 4 kumquats à couper, 2 cuillères à café de sucre cassonade, de la glace pilée, 30 ml de rhum blanc.

Recette du Summer Shandy – 65 g de miel, 2 cuillères à café de sucre cassonade, 6 citrons pressés, 1 litre et demi d’eau fraîche, 130 g de myrtilles coupées en 2, et un pack de 6 bière de votre marque préférée ( blonde de préférence ou rousse – alléger les mesures en sucre alors ).

Copyright_EMMA_Magazine Copyright_EMMA_Magazine2

Cocktails / Revue de Presse

Voila l’été, et sa litanie de cocktails plus grisants les uns que les autres. Je vous propose 2 jolies recettes rafraichissantes et réellement inspirées par des températures estivale, directement puisées chez Munch Magazine revue culinaire américaine et tentation gourmande extrême.

Recette du Sweet Ecetera – Faut -il vraiment traduire cette excellente appellation – 40 ml de gin + 15 ml de sirop de fraise + 30 ml de de jus de pamplemousse + soda ( ginger ale ou schweppes par exemple ). Réserver au frais, évidemment.

Recette du Mint Flower – 40 ml de gin + 25 ml de chartreuse (à l’angélique verte) + 15 ml de jus de citron vert + 25 ml de sirop de lavande. Réserver au frais et agrémenter de glace pilée.

Recette_cocktail_Munch Recette Munch copyright