Archives par mot-clé : createur

Oh my Blog / La ville Rose

Quand le temps file à toute allure et que le sourire ne quitte pas tes lèvres, des éclats de rire, de la gourmandise, des compliments, beaucoup d’encouragements, de jolies rencontres et de jolis talents, les amies que l’on retrouve, les liens que l’on crée et le sentiment léger d’avoir passé un bon moment …

Oh My Blog / Toulouse a tenu ces promesses, toutes ses promesses. Il y avait une vraie convivialité dans l’air, de l’entraide et la volonté de tisser des liens. Il y avait aussi de l’échange, des conseils et le plaisir de se découvrir toutes, créatrices toulousaines et du grand sud-ouest ! Et puis, tant de personnes et beaucoup d’attention, d’intérêt pour notre travail respectif et le désir d’en découvrir un peu plus.

Des ambassadrices ou créateurs, la chaleur était au rendez-vous et toujours patiemment orchestrée par Anouk et Marie, fondatrice de Oh My Blog ( Mention spéciale pour la maman et la jolie petite grand-mère de Marie ) malgré la fatigue du voyage, l’excitation d’une première et les aléas de la technique. A la fin de cette journée si courte et tellement riche de bonnes choses, il n’y avait qu’un seul mot sur les bouches ou plutôt deux … Merci et Encore !

Les créatrices présentes à ce premier Oh My blog Tour : Sobigraphie, Bidouillé par Lili ( les copines ont du talent ! ) Oh La La, Chick Hibou, Créacoton, Mulot B. et Ma jolie papeterie. Et puis Bonbon Chic & Déco chouette, Happy Paille.

Et les Oh My Blog (geuses) : La jolie Marion de Carnet de Douceur, Hortense de Bric n’ Broc, et Bird’s Party, Atelier Fleur de Mai, Illusoirement Vôtre.

Oh_my_blog_marchandise_marie oh_my_blog_marie_marchandiseoh_my_blog_marie_marchandise

Photographie Oh My Blog / Mulot B. Marie Marchandise

Mon lieu de travail / Mulot b. speak !

Créer sa propre activité nécessite quelques aménagements de vie. Nombreux sont les freelances et créateurs d’activités à commencer l’aventure dans leur salon, par nécessité matérielle ou par choix personnel.

Néanmoins il est important de signifier assez rapidement une limite dite de  » confort  » entre votre espace professionnel et votre espace personnel. Aménager un lieu de travail, dont l’usage ne sera dédié qu’à votre activité est indispensable. Il se pourrait rapidement que vous ne puissiez plus  » débrancher  » dans tous les sens du terme de votre activité, faute d’une vraie limite matérialisée entre votre sphère personnelle et votre espace de travail. L’idéal étant la réquisition d’une pièce où vous pourriez organiser votre bureau ou atelier. Cette limite est importante à mettre pour vous, certes, mais aussi pour votre entourage. Il faut qu’il puisse identifier votre espace de travail pour comprendre à quel moment vous travaillez et donc, ou vous n’êtes pas disponible pour le quotidien ( ne riez pas, on est jamais autant dérangé par les autres que lorsque l’on travaille à la maison ). Cette place  » à délimiter  » a toute son importance, tant psychologiquement – votre choix de vie devient concret dans tous les sens du terme – que matériellement – ça y est, vous y êtes enfin, votre projet s’anime.

En ce qui me concerne, j’ai 2 postes distincts matérialisés par 2 bureaux / secrétaires des années 50, trouvés chez Emmaüs pour une somme modique. Ils me permettent de pouvoir moduler mon espace de travail comme je le souhaite. L’un me sert uniquement à la création, une sorte de poste  » technique  » et l’autre aux tâches administratives. Il est important pour moi que c’est deux postes soient bien délimités afin que l’un ne parasite pas l’autre.

Mon atelier est aussi publique, j’y reçois régulièrement pour des commandes particulières ou des petits achats ponctuels. Il est donc important que les personnes que je reçois puissent se sentir à l’aise et non envahi par une foule de petites choses techniques ou de papiers empilés. De même que lorsque plusieurs commandes se présentent, afin de les préparer de manière optimale et surtout de ne pas perdre de temps, chaque tiroir a un usage bien définit : papiers de soie et emballages / étiquettes autocollantes et lettres marchandises / papiers administratifs.

L’ordre a donc une importance particulière comme vous l’avez remarqué. Plus votre espace de travail sera  » flou « , plus votre activité vous paraitra compliqué à gérer et à démarrer.  Donc, pas de panique, il n’est pas nécessaire de tout étiqueter mais juste de vous créer une place où travailler. Un espace à vous, réfléchi par vos soins, car c’est aussi ça, bien démarrer son activité !

Atelier_MulotB_2014

Mariage / Revue de Presse

Feuilletés à plusieurs reprises au fil de mes lectures tout azimut du 4 coins du monde et parce que à quelques semaines de 2 très jolis événements estampillés ‘Mariage’, je souhaitais vous faire partager la lecture de ces très jolis magazines américains.

Cahiers d’inspirations, planches et ambiances autours de vraies cérémonies de mariage ou de jolis shooting scénarisés, Smitten Magazine est de loin mon préféré. Mises en scènes soignées, tonalités très subtiles, beaucoup d’originalité et ce côté très léché où chaque détail à son importance. Leur dernier opus ‘Bright + Bohemian‘ est un régal pour les yeux, avec un gros de cœur pour le worshop intitulé ‘Marrocco’ mis en style par Poppies & Posies.

Splendide et terriblement chic.

Magnolia Rouge n’est pas non plus en reste, beaucoup plus éthéré dans les mises en scène, terriblement romantique, toujours ce petit quelque chose très chic dans les mariages et workshops choisis. Et définitivement dans la tendance de ce qui plait en ce moment et qui inspire tant douceur à beaucoup de jolis blogs et sites ‘Mariage’. Un magazine résolument élégant, avec un petit clin d’oeil spécial frenchie dans la jolie frimousse découverte au hasard des pages de la belle Marion Heurteboust sous l’objectif de Bubble Rock.

N’hésitez pas à feuilleter ce très élégant magazine.

Mon troisième choix est sans doute un peu moins ‘lisse’ que les 2 premiers. The Refinery est davantage axé sur le côté ‘lifestyle’ du monde du mariage. Ce qui donne des shootings assez différents, en terme d’ambiance et peut être de qualité. Disons qu’il y a du joli et du très joli. Et surtout beaucoup de sincérité dans les couples choisis. Et comme le magazine s’articule de toute la thématique ‘Mariage’, ça donne un excellent cahier intitulé modestement ‘Signature drink for a special day’ -  de très belles images et recettes de spiritueux, dans de très subtiles mises en scène.

Encore une très jolie revue qui mérite d’être parcourue en détail.

Copyright_Smitten_MagCopyright_Magnolia_ Copyright_The_refinery

Smitten Magazine / Magnolia Rouge / The Refinery

Atelier / Summertime

La semaine a été pour le moins tonitruante, et l’atelier n’a jamais été aussi éparpillé, rangé, bousculé pour être de nouveau remis en place.

Je travaille, en ce moment sur la nouvelle collaboration 2015 avec la maison Louise Dentelle. Une nouvelle collection de robes doivent être serties et parées.

Et déjà, octobre s’annonce avec 3 dates d’événements qui me tiennent tout particulièrement à cœur : Le Oh My Blog Tour à Toulouse prévu le 4 octobre, Le Ouiii Atelier les 18 et 19 octobre à Nice, et La Noce le 25 octobre, à Marseille. Un mois d’effervescences, de beaux projets qui prennent corps et de rencontres fertiles ( Malmö & Lulea, édition 6 frémit de nouveau pour renaitre ).

Et pourtant malgré cette cavalcade, j’ai plaisir à retrouver le refuge de mon atelier. Il y règne un silence bienséant, propice à cet instant où le souffle manque et la pause devient nécessaire. Pipa ne s’y est pas trompée, occupant docilement le fauteuil par son indolence de jeune chatte. Un summertime placé, donc, sous le signe de la création isolée et intime de l’atelier, lieu de bric-à-brac de l’idée où reposent les inspirations non réclamées, en attente d’une étincelle et d’un bijou à façonner.

Comment jouer ? Retrouvez toutes les règles du summertime ( un cliché / un œuvre ) et promenez-vous au travers de la toile vers d’autres univers : Créat’it, Lulu la lucette, Pétale sur un fil, Pas à Pas, le chemin … et Sur un blog perché.

Hugo_Erfurth_Cartier-Bresson_Kalter copyright Property Mulot B. / do not copy.

Otto Dix dans son atelier / Hugo Erfurht / Henri Matisse / Henri Cartier-Bresson /        Annette Messager / Marion Kalter / Pipa à l’Atelier / Mulot B.

Louise / Summertime

Il est parfois des femmes qui vous inspirent bien plus loin qu’une simple coiffure, un regard ou une mimique. Il est des femmes dont la personnalité et le caractère brillent bien des années, et des décennies encore après leur départ. Louise Brooks est une femme et une artiste que j’aime particulièrement – frondeuse sous ses airs de fille sage. Elle a vécu le point levé et la moue boudeuse, bravant les interdits d’une société faussement puritaine.

J’en profite pour m’excuser du couac de la semaine dernière, maitrisant encore mal la parution ajournée, mon summertime ne s’est pas posté comme prévu le samedi soir ( étant bien occupée à la noce, dans un très joli château tourangeau ) . Ce summertime raté n’étant pas d’actualité, je me décide finalement à vous en offrir  un nouveau, plutôt que l’ancien – beaucoup moins raccord avec mon état d’esprit du moment.

J’ai terminé la mise en image de la nouvelle collection  » C O L O R  » , une collection colorée et féminine, s’inspirant des mondaines des années 20, sillonnant les jolies stations huppées de bord de mer. Les Intemporels font leur retour, aussi, sous l’œil tendre de la douce May du joli site Vie de Miettes. J’aurais le plaisir de vous parler plus en détail de cette collaboration esthétique qui m’a offert de bien jolis moments de complicité et d’amitié. Pour ce summertime, j’ai choisi une jolie photo prise par la demoiselle – je suis le modèle. Une photo que j’aime tout particulièrement.

Comment jouer ? Retrouvez toutes les règles du summertime ( un cliché / un œuvre ) et promenez-vous au travers de la toile vers d’autres univers : Créat’it, Pas à pas le chemin, Anisbee, Ma vie en couleurs et Pétale sur un fil.

Louise Brooks copy. Eugene Robert Richee Les Intemporels 2015 copyright May Lopez

Louise Brooks / Eugene Robert Richee / Les Intemporels / Vie de miettes

Arnaques à l’entreprise / Mulot b. speak !

Allez hop ! Vous avez sauté le pas et vous avez décidé de vous créer en entreprise individuelle, au régime micro-entreprise, en auto-entrepreneur. Vous voila, dans les starting-block, devant votre ordinateur, prêt à donner une réalité à votre projet !

Première chose à savoir, votre inscription, la création de votre activité, en auto-entrepreneur est avant toute chose gratuite ! Il y a peu, et suite à de nombreuses plaintes, lorsque que vous souhaitiez vous rendre sur le site officiel des auto-entrepreneurs, celui était supplanté dans les recherches internet par 4 pseudo structures d’accompagnements pour la création de votre entreprise – structures qui facturaient à titre de conseils,  50 à 60 euros la création de votre entreprise.

La nouvelle de la création de votre entreprise est transmise au répertoire SIRENE/INSSE, ainsi qu’aux impôts, au CFE et tout un tas d’organismes officiels. Et c’est là, que vous allez commencer à être démarchés par des entreprises légales et illégales, vous proposant des services prétendument obligatoires.

Et notamment toutes ces entreprises qui vous invitent à régler votre inscription à des registres comme par exemple, le Registre Européen des Sociétés. Leur démarchage est assez agressif voir même vindicatif. Ces inscriptions ne sont pas obligatoires et surtout inutiles. Vous recevrez aussi des demandes d’inscriptions aux pseudo-registres K-BIS, Infos SIRET … se présentant sous une facture à payer /  une relance. Là encore, une démarche complétement inutile et non obligatoire.

Vous rencontrerez, à peu de choses prêts, les même relances et tentatives, lors de la création et l’inscription de votre marque à l’INPI. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, je vous invite à faire les démarches avec un conseiller, sur place, du dépôt de votre marque. Ce service est gratuit et vous repartez avec l’ensemble du dossier d’antériorité de recherches de celle-ci. Et surtout, vous avez un contact direct avec un conseiller, ce qui est très pratique en cas de pépin – en matière de copie, croyez-moi, par exemple. Et même si de déposer sa marque sur internet est rapide et amène un gain de temps, il y a toute de même pas mal de subtilités sur les domaines de dépôt que seule une personne, en vraie, pourra vous transmettre. Idem pour les arnaques qui découlent de votre inscription gratuite au registre des marques.

Il y a aussi les demandes d’affiliations à des caisses de retraite ou mutuelles professionnels. Les courriers sont tournés de telle manière que l’on suppose que la souscription est obligatoire. Ce n’est pas la cas, elle est facultative et non obligatoire si vous n’avez pas/ vous n’êtes pas salarié. De mémoire, ce sont les courriers qui m’ont posé le plus de problème. Le ton est tellement péremptoire et agressif qu’on a l’impression d’être une personne irresponsable et dans illégalité la plus complète. Vous allez recevoir une première salve de courriers & de formulaires d’adhésions , auxquels vous ne donnerez pas suite. Et 3 mois après, vous en recevrez une seconde tournée, beaucoup plus péremptoire vous intimant de mettre à jour votre situation … Idem, ne donnez pas suite si vous n’avez pas de salariés et que vous ne souhaitez pas souscrire à une assurance vie ou encore une assurance-retraire.

Et puis, pour terminer, il y a aussi une demande d’inscription payante au RSI – une fausse entreprise qui usurpe la dénomination du vrai RSI -  domiciliée en région PACA ou à Chypre ( il y en a deux ) et tous ces faux appels à contributions fantaisistes usurpant le papier à en-tête de l’URSSAF, de la maison des artistes ou encore des AGESSA – organismes auxquels vous n’êtes pas soumis en tant qu’auto-entrepreneur.

Follow_me_Mulot_B_bijoux

APCE / Mulot b. speak !

Une fois votre entreprise établie, les bases posées et l’activité intense, il n’est pas rare de passer à côté de certaines mises à jours sur votre statut ou régime, ou encore l’évolution de règles administratives inhérentes aux droits imposés par la loi française, en matière d’activité professionnelle.

Parfois, les modèles changent, les régimes évoluent, certains seuils sont abaissés, d’autres augmentés, on vous parle de nouvelles taxes sur internet, et puis sur Facebook vous lisait que, et puis votre papi vous appelle pour vous dire qu’il a vu au journal de 13h … Bref ! Beaucoup d’informations circulent incomplètes, non vérifiées ou mal interprétées. Plutôt que de chercher à droite et à gauche des infos parfois difficiles à recouper ou dont vous ne possédez pas toutes les subtilités, je vous invite à vous rendre sur le site de l’APCE.

L’APCE - l’agence pour la création d’entreprise – anime un site qui regroupe toutes les mesures, changements ou encore évolutions vérifiées – économique, juridique, de société – liés à la création d’une entreprise, quelque soit sa forme juridique. L’agence a un rôle de conseil, au travers d’études et fiches pratiques impliquant tous les secteurs possibles dans la création d’entreprises. Elle est aussi là pour relayer les changements de lois ou de régimes par secteur d’activité et bassin d’emplois.

Si dans un premier temps, la navigation est un peu difficile, faute de bien maitriser le langage propre à la création d’une entreprise, néanmoins on trouve énormément d’informations pratiques et surtout de contacts directs. Plus vous prenez le temps de vous y plonger, plus vous trouvez rapidement et facilement les réponses à vos questions pratiques.

Autre astuce ! Au moment de l’enregistrement et la création administrative de votre entreprise, la nouvelle de sa création est directement transmise aux différents interlocuteurs administratifs officiels ( RSI, INSEE, URSSAF …  ) que vous rencontrerez au fil de votre activité. Ils vous font parvenir plusieurs courriers de  » bienvenu  » vous encourageant à prendre contact avec eux, au moyen d’un numèro direct. N’hésitez pas à les appeler, chacun d’entre eux quand cela est possible. Vous pourriez être agréablement surpris et cela pourrait vous apporter une grande aide par la suite.

Mulot-b-Bijoux_Accessoires

Fox / Summertime

Aujourd’hui il me pousse des ailes, une drôle de journée ponctuée d’annonces et de projets fous qui me permettent d’affirmer que 2014 est une année bondissante : 1 projet indépendant pour Mulot b. , 2 dates en direction de Marseille et de Nice … Il faudra être à la hauteur de ces 2 événements et tenter de toucher du bout des doigts le ciel !

Et puis le pari un peu fou, un léger changement de carrière, une expérience à tenter qui me permettra de renouer avec mes origines ! Je brûle de vous en parler bientôt !

Mais en attendant, parlons summertime ! Un summertime un brin loufoque et à l’image de mon univers intérieur qui trépigne à l ‘idée de ces 4 challenges qui s’annoncent !  Et quoi de mieux, pour notre petit jeu, que de mettre en parallèle l’excentrique imagination de Wes Anderson, réalisateur haut en couleur, et la photo de ce petit objet ni très beau, ni très harmonieux et d’une naïveté un peu kitch – un coquetier « Renard » ! Un summetime en clin d’oeil à l’excellent personnage, inspiré de Roald Dahl  le fantastique Mister Fox (et toute la litanie de personnages excentriques mais si bons de Wes Anderson). Je vous invite à découvrir sa savoureuse filmographie (et toutes les merveilleuses chansons qui l’accompagne) et en particulier  « The grand Budapest Hotel« , « Fantastic Mister Fox« , ou le plus connu « La Famille Tennebaum » ou encore « Darjeeling Limited » !

Bon summertime – Une grenouille dans mon désert, Chez vous chez moi, Atelier d’Ehaa, Anisbee, Bidouillé par Lili, Sur un blog perché, Créat’it, Ma vie en couleurs, Lulu La lucettePétale sur sur un fil.

 

 

Jeu_du_summertime_blog_Mulotb The_grand_hotel_budapest_summertime_mulotb

Coquetier « Renard » / Le petit Souk / The Grand Budapest Hotel / Wes Anderson

BÖW / La ville Rose

Depuis le 1ier juillet, j’ai le plaisir d’exposer de nouveau mon travail – la collection de bijoux E S P R I T - dans un très joli lieu de la ville rose, l’atelier/boutique BÖW.

Située dans une rue étroite du vieux Toulouse, derrière une vitrine de plein pied, une jolie ambiance colorée se devine. Derrière leurs machines à coudre, Elodie, Agnès et Kristel vous accueillent dans la fraicheur de leur boutique. Ambiance vintage, imprimés fleuris, objets d’exception, le travail de ces trois créatrices se nouent autours d’une sélection de meubles chinés, sélectionnés par leur invitée préférée, Christelle – un autre talent de cette belle association. Car toutes sont créatrices textiles et s’occupent chaque jour de créer de leurs doigts agiles, des petits trésors complétement fait-main, de la fermeture aux boutonnages, au passe-poil en passant par les coutures.

Un écrin parfait pour ma collection de bijoux au leitmotiv totalement pastel, en compagnie du travail tout en douceur de Mi Avril, Atelier Halo, Gali M et Laetitia Kitegi - l’équipe au complet et aux idées poétiques de Malmö&Luleå.

Je vous invite à découvrir ce lieu chaleureux et convivial au travers de tous les univers des créateurs, en plus de la collection de bijoux E S P R I T. Et retrouvez des modèles de bijoux  inédits crées à l’occasion de cette belle invitation.

BOW Juillet 2014 / Mulot b. copyright MMarchandise BOW Juillet 2014 / Mulot b. copyright MMarchandiseBOW Juillet 2014 / Mulot b. copyright MMarchandise

Exposition BÖW / Mulotb. / Photos. MMarchandise

Party / Summertime

Pour ce troisième rendez-vous, je ne vous livrerais que des impressions entre cette image prise par Marie Marchandise, mon œil photographique. Un condensé de couleurs, d’impressions diffuses, de rires, de paroles échangées pour les 18 mois d’un joli atelier toulousain – Böw – où j’ai le plaisir d’exposer la collection E S P R I T Mulot b. durant un mois entier, en compagnie de mes doubles créatifs.

Et quoi de mieux , alors pour ce summertime, que de choisir en correspondance une toile de Mark Rothko. Anonyme, simplement une date, 1948, sans information aucune autre que la palette de ses sentiments. Et quelle belle traduction pour évoquer les états-d’âmes de l’artiste, diffuse et imprécise, et pourtant si proche et universelle.

Je vous souhaite un bon dimanche.

Comment jouez au summertime ? Petit jeu entre ami(e)s consistant, durant tout l’été et chaque weekend, à marier deux images. Celle d’une œuvre d’art (picturale, littéraire, performance, numérique ou sonore) et d’un cliché illustrant, l’esprit de votre weekend ( le lien peut être coloré, esthétique psychologique ou encore symbolique ). Vous avez jusqu’au lundi soir pour poster votre summertime. L’atelier d’Ehaa, Créat’it, Une grenouille dans mon désert, Ramage, Pétale sur un fil, Lulu la lucette, Ma vie en couleurs.

Expo_BOW_MMarchandise_peopleSummertime3_rothko_anonyme_1948

Rothko / Sans Titre / 1948 // BÖW : 18 mois / 2014 / MMarchandise