Archives du mot-clé atelier

Le sens des choses / Mulot B. speak !

Il y a les jolies images ( merci Marie ) et les endroits que l’on aime. Et le plaisir de les partager avec vous, surtout.

Il y a des endroits chéris que l’on ne se lasse pas d’aller visiter, des adresses secrètes où l’on aime se donner rendez-vous avec de jolies choses.

‘La manufacture du Beau&de l’Utile’ est une adresse que j’aime tout particulièrement car elle ne ressemble à aucune autre à Toulouse, ni même ailleurs, je crois.

Elle est le reflet exact des goûts et de la personnalité d’Hélène – un sorte de carnet de ce qu’elle aime et de ce qui l’inspire, matérialisé dans une sélection qu’elle nous offre dans sa boutique.

Y exposer est toujours un beau projet pour moi – un projet qui me touche particulièrement car trouver une place parmi la collection si bien pensée d’Hélène, c’est comme me dire que mes bijoux sont davantage que ce qu’ils sont.

De jolis objets, certes.

Mais aussi de la réflexion, de la cohérence sur le fond comme sur la forme, des inspirations et des interprétations, de la recherche et surtout du sens. Car ce sens, c’est avant tout ce qui nous fait ‘marcher’, artisans et créateurs. C’est ce qui nous fait chercher et rechercher encore, ce qui motive notre travail et rythme notre quotidien.

C’est aussi ce que l’on partage avec vous, une histoire au travers d’un objet et son sens, et surtout l’écho que cela fait résonner en vous.

Expo_Antioche_MulotB.Expo_Antioche_MulotB.Expo_Antioche_MulotB.Expo_Antioche_MulotB.Expo_Antioche_MulotB.Expo_Antioche_MulotB.Expo_Antioche_MulotB.Expo_Antioche_MulotB.Expo_Antioche_MulotB.Expo_Antioche_MulotB. Exposition ‘Antioche’ à La manufacture du Beau&de l’Utile, du 7 au 31 mars 2018 | Images de Marie Marchandise du blog Chez vous chez moi

Demains / La Ville Rose

‘Demains’ est un joli projet, dans la ville rose.

‘Demains’ ne date pas d’hier car déjà et bien avant, Elodie avait ce désir de vouloir pousser les portes closes d’ateliers et de rentrer dans ces sortes de laboratoires à idées.

Ces lieux divers où l’artisan, ce créateur, a toujours expérimenté, raté, abandonné, perfectionné, accomplit ou mit en forme.

Un envers du décor qui abrite tout ce que l’artiste ne montre pas derrière ce qu’il réalise. L’anti-chambre de la création.

‘Demains’ est donc la suite de ce qui est aujourd’hui, un engagement et un combat. Redonner une valeur à l’objet, un sens moral au geste, et une démarche à celui qui choisit de le posséder.

Dans son livre ‘Poésie d’atelier’ ( au-édition, paru en 2011 ), Elodie posait son regard sur la permanence de 10 créatrices originaires de la région Occitanie.

Sorte de carnet où la conversation silencieuse des photographies de Hortense Soichet entrait en résonance avec les dialogues retranscrits, entre Elodie et les différents artisanes. Ce livret esquissait, déjà, en images et en quelques mots, le projet abouti de ‘Demains’.

Aujourd’hui, ‘Demains’ existe virtuellement sur la toile et sincèrement au travers du travail d’Elodie – la maroquinerie – et des éditions limitées d’objets qu’elle propose.

Il se prolonge aussi au travers d’interviews de créateurs et artistes engagés dans ce même désir de valoriser une idée et de la réaliser, tout en mettant en lumière un objet issu de leur échange.

A découvrir, encore, toujours et demain.

Demains_1Demains_2

Poésie d’atelier, Elodie Marville octobre 2011 |  Retrouvez le projet ‘Demains’ en ligne ici

L’Atelier 2017 / Mulot B. speak !

L’atelier. L’espace partagé.

Un espace où chacune occupe une partie d’un ensemble.

Une adresse sur le papier, une adresse au creux d’une rue mignonne où s’égrènent des numéros et des numéros.

Au 120, il y a nous. Je dis nous, parce que nous sommes ensemble. Nous l’avons décidé ainsi. Pour être plus fortes, pour former un tout, pour se serrer les coudes.

Il y a de la lumière.

Il y a de l’ordre et il y a du bazar, et il y a du bazar ordonné.

Il y a aussi France Inter et la musique qui rayonne. Les goûters et les goûters du vendredi. Le thé et l’eau dans le bocal pour remplir la théière qui ne passe pas au micro-ondes. L’évier beaucoup trop bas et le robinet qui inonde parfois la cuisine.  Il y a le ronron de la découpeuse et les journées tropicales lorsque le four à céramique monte en cuisson. Il y a aussi les journées maillots de bain, lorsque le four redescend après une cuisson. Il y a des petits coups de mous, des grands coups de rire. Il y a Jean Gui-Gui qui passe. Il y a Mamie grincheuse et Papi qui font la course, sur le trottoir. Il y a les petits mots scotchés à nos bureaux et il y a les gros mots qui nous font rire.

Et puis, il y a un vélo avec le petit siège d’Augustin. Il y a  aussi parfois les copines, les amies et les amis qui passent, qui goûtent ou qui boivent. Il y a très rarement quelques larmes mais toujours suivis de près par une chocolatine.

Il nous reste six mois avant la fin du premier bail de notre atelier. Six mois à partager l’espace, les jours et les sourires. Je les compte mais je ne veux pas y penser.

Au 120, il y a donc notre atelier, un espace partagé par trois petits mains et trois grands coeurs qui battent ensemble, celui de Fanny, de Virginie et le mien.

LatelierLatelier_3Latelier_2

Les Intemporels / Mulot b. speak !

J’ai le plaisir de vous présenter la nouvelle campagne  » Les Intemporels  2016  » vue par Christelle Claude, photographe du très joli site  » Les Filles au beurre salé « .

Les nouveaux motifs & vos petits bracelets refleurissent avec les beaux jours. Délicatesse des formes végétales – fleurs & feuilles – et toujours, les étoiles qui restent intemporelles.

Une vision douce et pleine de simplicité, où les rondeurs de l’enfance accompagnent les ors des bracelets. Une belle atmosphère comme suspendue en son vol. Et déjà, on semble entrevoir les sourires timides, derrière l’invisible de ces jolies modèles aux visages ronds de poupées.

Le travail de Christelle est ainsi, discret, temporel et rassurant. Tout est dans un détail, une bouche qui s’étire, une main qui frissonne et la lumière qui balaye les objets d’un calme quotidien.

Une très belle interprétation de la nouvelle collection  » Les Intemporels « . Merci Christelle pour cette très belle proposition & ce regard.

Les_intemporels_MulotB_©_Christelle_ClaudeLes_intemporels_MulotB_©_Christelle_ClaudeLes_intemporels_MulotB_©_Christelle_ClaudeLes_intemporels_MulotB_©_Christelle_ClaudeLes_intemporels_MulotB_©_Christelle_ClaudeRetrouvez le travail de Christelle Claude sur son blog ainsi que sur sa page facebook. Elle vend aussi ses très belles images sur sa boutique en ligne | Les intemporels . Mulot B © Christelle Claude

Inspiration METIS / Mulot b. speak !

Parfois c’est une couleur qui m’arrête. Parfois un détail. Parfois un motif, une posture, un objet ou une photographie.

Et puis, j’emmagasine les images,  je catalogue pourrait on dire. Je constitue pas à pas toutes ces influences qui pourront inspirer ma recherche, mon idée.

Pour ce nouvel opus, je voulais quelque chose de féminin – c’est une caractéristique qui revient, toujours et encore dans chaque collection. Mais je voulais de la force, et puis aussi de la couleur – ce rose aux tons de lie-de-vin – puisque c’était mon fil rouge.

Et puis il y avait ce besoin de chaleur, de lumière. Une lumière solaire, de celle qui réchauffe, une lumière bruyante, colorée et souriante.

Je vous invite à découvrir le cahier d’inspirations  qui m’a permis, pas à pas,  de constituer la nouvelle collection . M E T I S . Vous pourrez aussi y découvrir les images photographiées par Myrtille de l’agence DPCOM.

Pour l’occasion, nous avions réuni une petite équipe restreinte composée de Sarah Fekir pour le make up & hair, de moi pour les bijoux & styling et de la sublime Laetitia, modèle qui apporte toute la force & l’âme de la collection.

Inspiration_METIS_mulotBDesert de Nicole Franzen Photography | Styling Heather Nette King de Mike Baker / Fairfax Media | No title de Neil Aline | Front Luna de Sylvan Dieckmann

Photo Project #4

Flou. Brumeux. Indécis. Vaporeux. Vague.

Ces derniers jours, j’ai eu l’impression de regarder la vie derrière la fenêtre d’un train lancé à grande vitesse sur les rails. Cette petite ivresse qui vous prend quand parfois le rythme des choses vous échappe.

Passer l’inconfort des premières impressions, il n’est parfois pas si désagréable de se laisser submerger et de laisser toutes les choses se déroulaient à brides abattues. Au fond, comme beaucoup d’entre nous, me sentir débordée me donne l’impression d’être vivante.

Juste ce qu’il faut. Pour voir les choses devant moi, les accomplir  et les laisser venir à moi d’elles – même, sans trop prévoir. Faire au jour le jour et relever des yeux vagues sur les heures qui s’étirent.

Encore une fois le thème de  » Photo Project  » était particulièrement inspirant pour moi. Une semaine à 100 à l’heure où tout s’est échappé pour revenir à la normale, doucement. Il m’a fallu émerger et retrouver le rythme. Et quoi de mieux que de se synchroniser sur les battements du cœur de  » l’Atelier  » et des filles.

photo_project_4_copyright_MulotBAtelier_Janvier16_copyright_MulotBAtelier_Janvier16_copyright_MulotBPour retrouvez les flous artistiques du  » Photo Project « , filez sur le blog de Lauriane et découvrez d’autres brumeuses photographiées   | L’Atelier . PP#4 © Mulot B.  | Bague et médaillon Kara collection METIS 2016

Bijoux Intemporels / Mulot b. speak !

Presque 2 petits mois sans écrire, et pourtant que de choses à vous dire ! L’atelier n’a pas chômé et pour cause il s’agrandit. Ce merveilleux projet que nous partagions, Fanny de la marque  » Atelier Halo «  et moi même, se concrétise. Puisque nous nous joignons à Virginie de  » Mi Avril «  et nous ouvrons un espace de co-working. Je vous en parler très très vite, une fois les travaux et le mobilier installé.

Et puis tout azimut, entre deux petits bouts de vacances, il y a eu les nouvelles collections à préparer, un autre joli shooting à venir pour la collection  » Bijoux de Mariage « , de jolies parutions sur de merveilleux blogs, deux collaborations qui prennent forme petit à petit, et puis en avant-première « Les Intemporels « .

Pour la 4ième année consécutive, cette collection annuelle, composée de petits bracelets et jolis joncs, revient avec des modèles tout en finesse : forme lignée et tressée, éternelle étoile, trèfle chanceux et jolie goutte polie. Toujours avec une dorure mat effet  » grain  » pour les pampilles, et brillante pour des joncs ultra fins et délicats. Et cette année, c’est Marie Marchandise qui me fait le plaisir de passer derrière l’objectif pour shooter les bijoux. Je suis ravie de la mise en scène vaporeuse et colorée dont elle a fait le choix pour un rendu très lumineux. Une jolie manière de voir porter ce petit bijou au quotidien. Je vous laisse découvrir les très jolies images issues de cette collaboration d’amitié.

Petite astuce d’entretien : Par définition, les bijoux dorés à l’or et à l’argent ne doivent surtout pas être nettoyés avec des produits décapants métaux, vous risqueriez d’endommager de manière irréversible la dorure. Pour leur redonner de la brillance, le passage d’un simple chiffon dit en peau de chamois.

copyright_MulotB_Lesintemporels_2016MulotB_Lesintemporels_2016 copyright_MulotB_Lesintemporels_2016 copyright_MulotB_Lesintemporels_2016MulotB_Lesintemporels_2016

May / Mulot b. speak !

Il y a eu comme un besoin de changer, se secouer et faire peau neuve. Dépasser janvier et se remettre en course pour ne pas se laisser dériver. Une nouvelle mue, plus de lumière, plus d’espace et davantage de fonctionnalité pour cet espace, dans lequel je passe une grande partie de mon temps. Le nouvel atelier.

Nouveaux tiroirs, nouvelle table de travail, du blanc pour le bleu, un joli tapis de chanvre qui moutonne pour éteindre le parquet sombre et attirer la lumière de dehors. Et puis un drôle de meuble en grillage pour accueillir mon poste de travail – après quelques changements façon casse-tête. L’atelier a pris de nouveaux atours et cela fait du bien d’accueillir de la nouveauté.

Et quoi de mieux que le premier regard de May du tendre blog Vie de Miettes pour vous faire visiter les lieux.

Douce et silencieuse, May est aussi une jolie personne qui sait rire du quotidien et des petites peines. Son blog est une série de carnets qui retracent, comme un guide de la vie, des voyages, des émotions de l’instant, son travail qui occupe son sourire.

Pour cette première visite du nouvel atelier, c’est au travers du regard du May que vous allez le découvrir. Viendront, au fils des mois d’autres visiteurs, d’autres regards. Atelier_MulotB_vie_de_miettes_copyright Atelier_MulotB_vie_de_miettes_copyrightAtelier_MulotB_vie_de_miettes_copyrightAtelier_MulotB_vie_de_miettes_copyright Atelier_MulotB_vie_de_miettes_copyright

Oh my Blog / La ville Rose

Quand le temps file à toute allure et que le sourire ne quitte pas tes lèvres, des éclats de rire, de la gourmandise, des compliments, beaucoup d’encouragements, de jolies rencontres et de jolis talents, les amies que l’on retrouve, les liens que l’on crée et le sentiment léger d’avoir passé un bon moment …

Oh My Blog / Toulouse a tenu ces promesses, toutes ses promesses. Il y avait une vraie convivialité dans l’air, de l’entraide et la volonté de tisser des liens. Il y avait aussi de l’échange, des conseils et le plaisir de se découvrir toutes, créatrices toulousaines et du grand sud-ouest ! Et puis, tant de personnes et beaucoup d’attention, d’intérêt pour notre travail respectif et le désir d’en découvrir un peu plus.

Des ambassadrices ou créateurs, la chaleur était au rendez-vous et toujours patiemment orchestrée par Anouk et Marie, fondatrice de Oh My Blog ( Mention spéciale pour la maman et la jolie petite grand-mère de Marie ) malgré la fatigue du voyage, l’excitation d’une première et les aléas de la technique. A la fin de cette journée si courte et tellement riche de bonnes choses, il n’y avait qu’un seul mot sur les bouches ou plutôt deux … Merci et Encore !

Les créatrices présentes à ce premier Oh My blog Tour : Sobigraphie, Bidouillé par Lili ( les copines ont du talent ! ) Oh La La, Chick Hibou, Créacoton, Mulot B. et Ma jolie papeterie. Et puis Bonbon Chic & Déco chouette, Happy Paille.

Et les Oh My Blog (geuses) : La jolie Marion de Carnet de Douceur, Hortense de Bric n’ Broc, et Bird’s Party, Atelier Fleur de Mai, Illusoirement Vôtre.

Oh_my_blog_marchandise_marie oh_my_blog_marie_marchandiseoh_my_blog_marie_marchandise

Photographie Oh My Blog / Mulot B. Marie Marchandise

Mon lieu de travail / Mulot b. speak !

Créer sa propre activité nécessite quelques aménagements de vie. Nombreux sont les freelances et créateurs d’activités à commencer l’aventure dans leur salon, par nécessité matérielle ou par choix personnel.

Néanmoins il est important de signifier assez rapidement une limite dite de  » confort  » entre votre espace professionnel et votre espace personnel. Aménager un lieu de travail, dont l’usage ne sera dédié qu’à votre activité est indispensable. Il se pourrait rapidement que vous ne puissiez plus  » débrancher  » dans tous les sens du terme de votre activité, faute d’une vraie limite matérialisée entre votre sphère personnelle et votre espace de travail. L’idéal étant la réquisition d’une pièce où vous pourriez organiser votre bureau ou atelier. Cette limite est importante à mettre pour vous, certes, mais aussi pour votre entourage. Il faut qu’il puisse identifier votre espace de travail pour comprendre à quel moment vous travaillez et donc, ou vous n’êtes pas disponible pour le quotidien ( ne riez pas, on est jamais autant dérangé par les autres que lorsque l’on travaille à la maison ). Cette place  » à délimiter  » a toute son importance, tant psychologiquement – votre choix de vie devient concret dans tous les sens du terme – que matériellement – ça y est, vous y êtes enfin, votre projet s’anime.

En ce qui me concerne, j’ai 2 postes distincts matérialisés par 2 bureaux / secrétaires des années 50, trouvés chez Emmaüs pour une somme modique. Ils me permettent de pouvoir moduler mon espace de travail comme je le souhaite. L’un me sert uniquement à la création, une sorte de poste  » technique  » et l’autre aux tâches administratives. Il est important pour moi que c’est deux postes soient bien délimités afin que l’un ne parasite pas l’autre.

Mon atelier est aussi publique, j’y reçois régulièrement pour des commandes particulières ou des petits achats ponctuels. Il est donc important que les personnes que je reçois puissent se sentir à l’aise et non envahi par une foule de petites choses techniques ou de papiers empilés. De même que lorsque plusieurs commandes se présentent, afin de les préparer de manière optimale et surtout de ne pas perdre de temps, chaque tiroir a un usage bien définit : papiers de soie et emballages / étiquettes autocollantes et lettres marchandises / papiers administratifs.

L’ordre a donc une importance particulière comme vous l’avez remarqué. Plus votre espace de travail sera  » flou « , plus votre activité vous paraitra compliqué à gérer et à démarrer.  Donc, pas de panique, il n’est pas nécessaire de tout étiqueter mais juste de vous créer une place où travailler. Un espace à vous, réfléchi par vos soins, car c’est aussi ça, bien démarrer son activité !

Atelier_MulotB_2014