Archives pour la catégorie La Ville Rose

Rendez-vous #1 / La Ville Rose

Pour les affamés, les fines bouches et les gourmets, Les coudes sur la Table est une adresse à Toulouse, que l’on ne présente plus.

Cantine de poche à la carte semainière gourmande et pimpante, il est ce petit plan que l’on se réserve, pour être sûre de n’être jamais déçu. Je recommande à coup sûre et les yeux fermés. Mais pour cette fois-ci, il n’est pas question de bien-manger …

Le samedi 3 décembre, de 11h00 à 18h00, le restaurant donne carte blanche et fait table rase, pour laisser place à une vente de créateurs toulousains & une journée d’ateliers DIY plus chouettes les uns que les autres.

On retrouve pour ce bel événement à la scénographie bien pensée, le travail délicat et finement ciselé des guirlandes de Mi Avril et plus généralement et en avant-première, sa très jolie gamme de cartes.

Les bougies équilibrées et les fragrances délicieuses de la jeune et tendre marque Minette à Bicyclette ( une merveille pour l’odorat ).

Et évidemment, les bijoux de la collection Tsigan signée Mulot B. au caractère affirmé et aux couleurs appuyées, en petites séries et travaillés avec soin.

Et tout le long de cette journée, dans un salon cosy et bien attablé, retrouvez Morgane du blog Plan B. pour plusieurs ateliers ! Tissage & Création originale d’une couronne d’hiver  seront de rigueur. Attention, les places sont limitées et surtout prises d’assaut, réservez dès à présent auprès de la demoiselle - morganefrimane @ gmail.com

Les Coudes sur la Table | Creativ Market & Ateliers DIY |  39, rue des Lois 31000 Toulouse Toulouse_les_coudes_sur_la_table

L’Atelier #1 / La Ville Rose

L’Atelier #1 . Premier rendez – vous, première rencontre à l’ Atelier quelques heures après l’automne seulement. Une journée entière où les portes s’ouvrent et où les amis, les habitués et les curieux de passage se retrouvent le temps d’un instant.

Les premières heures sont consacrées aux petites mains fébriles des apprenties – tisseuses qui viennent tresser de la corde sous l’oeil bienveillant de Morgane du blog Plan B. Petit à petit, les points se nouent, les noeuds se montent et, des petits doigts agiles, s’échappent les modèles étudiés. Un joli cour pour apprendre à créer une suspension en macramé.

Des rendez-vous où l’on apprend à monter, tisser sous les conseils de la demoiselle qui régulièrement nous fera le plaisir de venir dispenser ces jolies idées et ces connaissances pointues autours de  » savoir – faires quotidiens  » remis au goût du jour.

Mais aussi à monter un bouquet, orner une couronne d’hiver, troquer des boutures et échanger des tip’s autour des plantes, les thématiques changeront en fonction des rencontres égrenées au fil de l’année et de nos invités talentueux.

En fil rouge, et durant chaque rendez – vous, Virginie, Fanny et moi, nous aurons le plaisir de vous vendre notre travail et discuter avec vous de notre démarche & de nos inspirations respectives. Un moment pour se rencontrer et faire connaissance.

L’Atelier | Atelier Halo, Mi Avril et Mulot B | 120 rue Achille Viadieu, 31400 Toulouse | Un samedi par mois | Information et horaire

Atelier#1_Achille_Viadieu_ToulouseAtelier#1_Achille_Viadieu_ToulouseAtelier#1_Achille_Viadieu_ToulouseAtelier#1_Achille_Viadieu_ToulouseAtelier#1_Achille_Viadieu_Toulouse

Muséum de Toulouse / La Ville Rose

A la faveur de la pénombre des allées, au travers des vitrines éclairées, le Muséum de Toulouse nous offre les histoires du Monde, une histoire de l’Humanité.

Collections et collectes se côtoient, archivant notre patrimoine faunesque au travers des silhouettes de ses animaux, ou de leurs squelettes, à jamais figés dans le temps.  Le chemin continue et nous explorons le pourquoi de notre commencement, l’extinction de ce que nous avons été et le début de ce que nous serons demain.

Evolution des moeurs, des outils, du langage et des habitudes, le Muséum répertorie à la fois les petites histoires et les grands moments, toutes les questions qui nous convoitent, la direction que nous avons prise, la fuite en avant et l’élan pour un saut décisif vers un monde à venir.

Et toujours cette problématique, au fil de nos histoires communes, qui consiste à nous rappeler combien la marche qui nous amène vers notre histoire, devrait être au même rythme que celui de la nature et du mouvement de notre planète.

Comme une conclusion évidente, le Muséum termine sur le jardin. Et là encore, il se déploie en chapitres allant du nord au sud, d’est en ouest. En cercle, on se promène à l’ombre des essences de bois et des graines qui enrichissent nos terres et nos paysages.

Mais ne nous méprenons pas, il est bien plus qu’un simple répertoire de nos environnements. Il est aussi un chemin de fer qui nous invite à réfléchir à ce que nous avons perdu, dans cette course sans fin vers une exploration sans but. Car si découvrir est une notion bien galvaudée de nos jours, préserver est aujourd’hui ce qui devrait être le maître mot de nos recherches. Préserver et protéger pour permettre au futur de se construire sans nous perdre en retour.

Collection permanente | Muséum de Toulouse |  35, allée Jules Guesde, 31000 Toulouse | Programme des expositions à venir Mulot B / muséum de ToulouseMulot B / muséum de ToulouseMulot B / muséum de ToulouseMulot B / muséum de ToulouseMulot B / muséum de ToulouseMulot B / muséum de ToulouseMulot B / muséum de ToulouseMulot B / muséum de ToulouseMulot B / muséum de Toulouse

Le Jardin Japonais / La Ville Rose

Longer les boulevards, à quelques pas des grandes places roses, passer la grille basse du jardin. Et puis, dépasser celui qui flâne le nez sur son écran, les groupes qui se rassemblent, en attente, et les enfants qui sautent et raclent la poussière blanche des allées.

Un peu plus loin, au milieu des chemins qui se croisent, il y a ce jardin remarquable mimant les paysages japonais et l’esprit zen.

Une parenthèse, dans un pavillon de bois, dont la réplique plus petite et cachée sous les planchers, n’est autre que le lieu de repos de ce gros chat blanc et noir, si docile.

Il y a aussi ces carpes muettes dont les nageoires dorsales sèment la surface tranquille de l’eau. Les chemins sinueux qui s’étirent et s’éloignent du mur aux tuiles carbones, le long des bosquets de bambous frêles et puis, les cailloux posés le long des rives.

Un jardin de poche, posé au milieu d’une forêt de grands arbres et de bancs, tout prés du célèbre canal et d’une étendue d’eau, embuée de lentilles et des reflets du grand ciel.

Le Jardin Japonais | Jardin Compans Caffarelli | Boulevard Lascrosses, 31000 Toulouse | Informations et horaires 

jardin_japonaisjardin_japonais6jardin_japonais2jardin_japonais7jardin_japonais4jardin_japonais3jardin_japonais5

Les Serres / La ville Rose

Le week-end, je flâne donc. Direction les serres municipales de Toulouse, rendez-vous annuel à ne pas manquer.

C’est à mon amie Morgane que je dois l’idée de cette excursion. Excursion qui se mérite puisque cet écrin végétal n’ouvre ces portes pour montrer ces trésors qu’une fois par an uniquement.

Un lieu superbe divisait deux parties : les serres modernes et les serres anciennes – où les amoureux de la violette, en autre chose, pourront visiter son conservatoire.

À l’abri des verrières opaques au blanc d’Espagne,  dans les serres anciennes, on respire l’air humide de ces huis-clos végétaux. Un dédale de verres et d’acier, à l’air fragile et aux couloirs étroits et tellement lumineux. On se croirait sous la surface de l’eau, tout ce gris lavé et les ondes de la lumière filtrée par l’opaque de la verrière.

Et puis, ces passionnés qui amoureusement classent boutures, plants, bulbes et plantes – mères. Toutes ces longues palmes, ces folioles multiples, beaucoup d’espèces se côtoient sous ce ciel feutré.

Ma préférence s’est jouée, évidemment, dans les allées désuètes, et plus discrètes, des serres historiques.

Il y avait quelque chose d’angoissant dans la perfection de ces rangées si bien ordonnées, qu’offrent les grandes serres modernes. L’esprit a du mal à se perdre et à vagabonder dans ces boulevards de parterres fleuris.  J’y ai moins rêvé malgré la serre – exceptionnelle – des ficus où l’on ne pouvait rêver meilleur décor de film, tellement cette  » forêt  » était dense.

OIseau_du paradis_serres_16orchidee_16Succulentes_serres_3Succulentes_serres_4Les_serres_mulotbSucculentes_serres_2

Les coudes sur la table / Brunch

Les bonnes choses. Nous aurions pu l’appeler Constance, tant la régularité et le sérieux de cette belle adresse est indéniable, mais nous l’appellerons Amélie puisqu’il s’agit de son prénom.

Amélie a crée son restaurant, Les coudes sur la table,  il y a trois ans révolus. Un bel espace lumineux et cosy pour une cuisine inventive. Une carte adaptée aux déclinaisons du moment, des recettes multiples de bun’s gourmands et des plats aux allures de traits d’union entre les souvenirs gourmands d’une cuisine familiale qui nous submerge et, le petit je-ne-sais-quoi qui montre que tout ce qui compose notre assiette est parfaitement maitrisé.

En test donc, pour cette belle adresse, le gourmand brunch du férié ( il semblerait que l’apparition un peu folle de cette habitude anglaise les jours de férié de mai soit devenue une tradition dans ce petit restaurant ).

Point de départ : tartines savoureuses et pains aux céréales accompagnés de confitures maison – fruits de la passion ou fraises – et, avouons-le, ce qui retient le plus notre attention, une pâte de nutella aux allures de ganache à tomber, et un beurre de cacahuète grillée terriblement addictif.

Viennent ensuite des pancakes en 3 versions – light, aux myrtilles version  » je me souviens  » et banane – l’ultime combinaison. Talonnés de prés par une assiette salée, composée d’œufs brouillés, d’un mini bun’s – pain maison oblige – tartiné de fromage frais et garni d’un blanc de poulet effilé et de quelques bribes d’alfalfa, le tout accompagné d’un croquant mesclun et de légumes rappés. En sus, la petite purée d’asperge qui apporte cette petite touche d’amertume qui révèle aux papilles, les autres saveurs.

Pour terminer, une salade de fruits frais dûment expédiée à l’estomac, et de jolies madeleines savoureuses et dont le goût simple nous a évidemment évoqué celle si chère à notre dandy de Marcel ( Proust, hein pas Pagnol ).

En conclusion, un bon moment culinaire, efficace et gourmand. J’avais déjà testé à plusieurs reprises les gourmandises de 16h et, c’est en toute honnêteté que vous pouvez vous rendre à cette adresse, les yeux fermés … et avec une petite réservation au cas où.

Le petit +  l’été, Les coudes sur le table, se pare d’une jolie terrasse où le sirotage de smoothies et thés glacés maison est fortement recommandé.

Les coudes sur le tables copy. Myrtille

Se souvenir des belles choses II

 » Un visage lointain, dont les contours flous rappellent un souvenir, déjà dans l’ombre il s’éloigne. Une parole qui s’efface, les mots manquent, il a oublié cette voix familière. Il s’appelle Jean. Il le sait parce que c’est écrit là-bas sur la porte. Il a aimé mais il ne se souvient plus de celle dont il a caressé la main pendant tant d’années. Est-ce sa fille assise là bas, cette jeune femme qui lui sourit ? Il lui semble reconnaître Fanny, la petite voisine qui venait le garder lorsqu’il était petit. Parfois le soir, il croit se souvenir de Julien, son ami qui ne lui a pas rendu son livre favori. Il exagère, j’irais demain lui demander, avant de partir au collège. Demain, une semaine, 3 jours, un mois, tout se ressemble. Se souvenir des gens, se souvenir des choses, les jours heureux, c’est loin, les belles choses s’étiolent, les mots s’effacent. Jean. Qui est cette personne dont le prénom est écrit sur la porte.  »

Se souvenir des belles choses prend tout son sens pour cette seconde édition : une récolte de fond pour lutter contre la maladie d’Alhzeimer - un mal grandissant qui prive les malades de leurs repères, de leur langage et de leur identité. Un effacement malheureux au fil de la maladie et une réalité difficile pour les familles.

Quatre mains, deux sourires, et toujours ce joli projet qui nous porte, May de Vie de Miettes et moi même. Nous avons créés 30 duos pour cette seconde édtion – 3 petits carnets en papier recyclé et 2 petits bracelets porte-bonheur – dont la vente et les bénéfices iront à l’association de santé publique France Alzheimer, association qui lutte pour la recherche médicale, l’accompagnement des malades et la mise au point d’un vaccin prévenant les signes de la maladie.

Se souvenir des belles choses. Toujours. Rendez-vous le 2 février 2015. 12h00.

se-souvenir-des-belles-choses-11 se-souvenir-des-belles-choses-15 SSDJC_bracelet_carnet1

Malmö & Luleå / La Ville Rose

Malmö & Luleå. Quartier d’hiver, sixième édition. Un nouvel opus, plus poétique encore que les sessions précédentes. Une nouvelle atmosphère, une nouvelle thématique, une  » Nuit Polaire  » dans le ciel de la ville rose.

Et pour cette année, Malmö & Luleå #6 accueille de très jolis talents : Studio Héritage dont j’aime particulièrement le travail, la designer de produit Emilie Cazin, la ligne  » green   » de cosmétique Moé Nature, les splendides chapeaux de Chapoléone et les tissages nomades de Morgane / Plan B – la demoiselle nous régalera de 2 ateliers  » Make & Craft  » pour l’occasion ( Macramé et tissage – pour plus d’infos ).

C’est un rendez-vous que je ne manquerais pour rien au monde. C’est un rendez-vous qui me tient tellement à cœur.

Je n’avais jamais pensé à vous expliquer Malmö & Luleå. C’est bien plus qu’un salon de créateur, c’est un collectif solide de personnalités où toutes les décisions importantes sont prises ensemble et de manière collective. Chacune apporte ses suggestions, ses choix et ses propositions, chacune donne son avis et accompagne son point de vue. En fonction du thème dépend le choix des invités que l’on aimerait avoir à nos côtés durant l’événement – nous privilégions les créateurs   » Grand Sud « . Il y a les  » pour  » et les  » contre « , il y a les projets  » décor  » un peu fous, il y a les confidences, il y a les ras le bol, et il y a surtout le plaisir de créer une nouvelle édition différente à chaque fois.

Indéfiniment, je crois que ce que je préfère, c’est cette première réunion avant chaque événement. Retrouvez les  » filles « , prendre des nouvelles, savoir ce que s’est passé, ce qui se passe, ou ce qui se passera. Le plaisir rassurant de revoir tout le monde, des collaborateurs, des copines, des amies.

Malmö & Luleå / Édition #6  » Nuit Polaire  » – Les Musicophages, 5 rue de la bourse, 31000 Toulouse / Salon de créateur / Ateliers / Exposition / Café éphémère / Créateur d’instant. Les 5, 6 et 7 décembre 2014 – https://www.facebook.com/MalmoLulea

Malmö&Luleå copyright Mulot B. flyer malmo 6 webPlanche d’inspiration Malmö & Luleå / Blauwer / Anonyme / Andrew Martis

Oh my Blog / La ville Rose

Quand le temps file à toute allure et que le sourire ne quitte pas tes lèvres, des éclats de rire, de la gourmandise, des compliments, beaucoup d’encouragements, de jolies rencontres et de jolis talents, les amies que l’on retrouve, les liens que l’on crée et le sentiment léger d’avoir passé un bon moment …

Oh My Blog / Toulouse a tenu ces promesses, toutes ses promesses. Il y avait une vraie convivialité dans l’air, de l’entraide et la volonté de tisser des liens. Il y avait aussi de l’échange, des conseils et le plaisir de se découvrir toutes, créatrices toulousaines et du grand sud-ouest ! Et puis, tant de personnes et beaucoup d’attention, d’intérêt pour notre travail respectif et le désir d’en découvrir un peu plus.

Des ambassadrices ou créateurs, la chaleur était au rendez-vous et toujours patiemment orchestrée par Anouk et Marie, fondatrice de Oh My Blog ( Mention spéciale pour la maman et la jolie petite grand-mère de Marie ) malgré la fatigue du voyage, l’excitation d’une première et les aléas de la technique. A la fin de cette journée si courte et tellement riche de bonnes choses, il n’y avait qu’un seul mot sur les bouches ou plutôt deux … Merci et Encore !

Les créatrices présentes à ce premier Oh My blog Tour : Sobigraphie, Bidouillé par Lili ( les copines ont du talent ! ) Oh La La, Chick Hibou, Créacoton, Mulot B. et Ma jolie papeterie. Et puis Bonbon Chic & Déco chouette, Happy Paille.

Et les Oh My Blog (geuses) : La jolie Marion de Carnet de Douceur, Hortense de Bric n’ Broc, et Bird’s Party, Atelier Fleur de Mai, Illusoirement Vôtre.

Oh_my_blog_marchandise_marie oh_my_blog_marie_marchandiseoh_my_blog_marie_marchandise

Photographie Oh My Blog / Mulot B. Marie Marchandise

BÖW / La ville Rose

Depuis le 1ier juillet, j’ai le plaisir d’exposer de nouveau mon travail – la collection de bijoux E S P R I T - dans un très joli lieu de la ville rose, l’atelier/boutique BÖW.

Située dans une rue étroite du vieux Toulouse, derrière une vitrine de plein pied, une jolie ambiance colorée se devine. Derrière leurs machines à coudre, Elodie, Agnès et Kristel vous accueillent dans la fraicheur de leur boutique. Ambiance vintage, imprimés fleuris, objets d’exception, le travail de ces trois créatrices se nouent autours d’une sélection de meubles chinés, sélectionnés par leur invitée préférée, Christelle – un autre talent de cette belle association. Car toutes sont créatrices textiles et s’occupent chaque jour de créer de leurs doigts agiles, des petits trésors complétement fait-main, de la fermeture aux boutonnages, au passe-poil en passant par les coutures.

Un écrin parfait pour ma collection de bijoux au leitmotiv totalement pastel, en compagnie du travail tout en douceur de Mi Avril, Atelier Halo, Gali M et Laetitia Kitegi - l’équipe au complet et aux idées poétiques de Malmö&Luleå.

Je vous invite à découvrir ce lieu chaleureux et convivial au travers de tous les univers des créateurs, en plus de la collection de bijoux E S P R I T. Et retrouvez des modèles de bijoux  inédits crées à l’occasion de cette belle invitation.

BOW Juillet 2014 / Mulot b. copyright MMarchandise BOW Juillet 2014 / Mulot b. copyright MMarchandiseBOW Juillet 2014 / Mulot b. copyright MMarchandise

Exposition BÖW / Mulotb. / Photos. MMarchandise