Archives pour la catégorie Diary

Dimanche / Diary

J’ai l’humeur un peu sourde. L’automne a commencé à s’installer un peu partout : dans les feuilles qui jonchent le sol, dans le frais des premières heures, dans la lumière dorée des journées qui raccourcissent …

Je serre les dents. Littéralement parlant.

Il parait que c’est parce que mon cerveau tourne à 1000 à l’heure, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Il faut débrancher me dit – on gentiment. Mais comment ? Difficile pour moi de  » débrancher « , ce n’est pas dans mon caractère. Ce n’est pas dans ma nature. J’aime ce rythme grisant.

Difficile de débrancher aussi, mon métier ne me le permet pas. Un coup d’avance, toujours à avoir, un coup en plus à jouer pour ne pas se laisser distancer. Prévoir est certainement l’un de mots que j’utilise le plus. C’est aussi le quotidien des personnes qui ont choisi de travailler de manière autonome. Sans filet.

Je serre les dents au sens propre, comme au sens figuré. C’est ainsi parce que je suis ainsi, et parce qu’aujourd’hui, serrer des dents, c’est aussi s’accrocher. Ne pas perdre la main, s’emmener dans de beaux projets, continuer à rêver à de petites choses qui nourrissent de grands rêves et collectionner les sourires satisfaits.

Et puis en attendant, le petit jardin suspendu s’étire et pousse encore encore … Sédums de toutes sortes et succulentes n’en finissent plus, de concert, de s’installer petit à petit. Ils s’accrochent, s’étirent, s’étendent de  » petits à petits « .

MulotB_Jardin_SucculenteMulotB_Jardin_SucculenteMulotB_Jardin_Succulente

Photo Project #5

Bleu. Les bleus et la mémoire du corps. Cette mémoire qui resurgit parfois au travers de maux. Et si le corps ne guérissait pas aussi vite que le cœur.

Il y a dix – huit ans, j’ai eu un accident de la route très grave. Un choc entre deux voitures et une sortie de route. Et puis, se sentir partir, s’engouffrer dans le pare-brise arrière de la voiture, être éjecté plus loin.

Quel silence ! Toutes les personnes ayant eu des accidents graves vous diront que la fureur du bruit, de la tôle qui se froisse n’existent pas dans ces moments là. Le silence, et le temps qui semble hésiter entre les histoires qui se croisent, les scénarios qui se dessinent et puis l’issue. Elle fut bonne pour moi, pour nous.

Dix – huit ans après, la mémoire du corps se manifeste. Ça tire, ça tend, la douleur se réveille et il faut reprendre le corps en main et remettre d’aplomb ce qui avait été oublié.

Il n’est jamais trop tard pour réparer les choses.

Le thème de ce  » Photo Project  » pour cette semaine est bleu. Un thème que j’ai choisi de traiter de manière plus personnelle, naturellement. Le corps a pris la parole. Il était temps pour moi de clore l’histoire et de boucler la boucle pour s’alléger.

photo_project_copyright_MulotBphoto_project_5_MulotBPour retrouvez tous les camaïeux de bleu du  » Photo Project « , filez sur le blog de Lauriane et découvrez d’autres couleurs | Bleu . PP#5 © Mulot B.

BD & pirates en folie / Marque Me

Il existe une myriade de jolies professions. De celles qui racontent de jolies histoires, entre deux océans, des aventures de croque-mitaines, de chevaliers intrépides et de pirates en goguette. Silencieux et discrets sont ceux qui pratiquent ces métiers où l’imagination et la richesse intérieure sont deux qualités essentielles pour créer la magie d’un album ou d’une BD.

Tant de magie prête à sourire, et pourtant les auteurs et les dessinateurs ne l’ont plus forcement à la bouche – cf. Telerama de décembre 2014.  L’offre sature le marché des publications BD, et beaucoup peinent à suivre le rythme tout azimut de ces grandes maisons d’édition, qui inondent les librairies et davantage encore les grandes chaines, de parutions pas toujours très accrocheuses, parfois même un peu médiocres. Le temps des collections et séries à rallonge peinent à maintenir leur existence, et déjà apparaissent les mangas, parutions et autres BD jetables , trop vite consommées.

De cette uniformisation, nous ne retiendront que l’émergence de petites boites d’édition où chaque bande dessinée – redonnons lui toutes ces lettres de noblesse – est pensée et réfléchie, une histoire bien ficelée & un joli graphisme. Et souvent mis en avant par nos petites librairies qui aiment choyer leurs auteurs et défendre leurs coups de cœurs. Une échelle, certes plus modeste, mais une qualité incontestée dans les tirages, les histoires et les auteurs défendus de ces pépinières à talents.

C’est le cas, par exemple de la maison d’édition Makaka 2.0 qui représente une chouette écurie d’auteurs et de dessinateurs qui montent, qui montent ! De l’aventure au programme, cette maison d’édition tournée vers le jeunesse, mais pas que, se targue d’avoir remis au goût du jour les livres / BD dont vous êtes le héros ! Heureuse découverte, pédagogique et pleine de bon sens, le partage d’un album entre génération nous rappelle combien il était sympathique de découvrir le fil d’une histoire, sur les genoux de son papa,  ou de se caler dans son petit lit, pour bondir d’images en images, tout en apprenant à déchiffrer laborieusement de nouveaux mots.

Une BD à suivre, Pirates du dessinateur Gorobeï  & scénariste Shuky – un univers entre mers & terres, aventuriers courageux et entourloupes de flibustiers. Un graphisme drôle et coloré, plein de jolies images et de personnages attachants. A recommander, en cette période de cadeaux et autres petites attentions sympathiques !

Pirate_Makaka_copyright2Pirate_Makaka_copyright copie

Et comme les éditions Makaka sont sympas, j’ai le plaisir de vous faire gagner un exemplaire de la BD Pirates Tome 3, dédicacée par Gorobei ( qu’on aime particulièrement ici ) et 3 jolis posters de la série. A vous de jouer, en laissant un petit commentaire sous ce post et en likant les pages de Makaka Editions et Mulot B.

Manon Gontero / Marque Me

L’air mutin, un joli visage, des lèvres « Rouge Baiser » et une âme décidément très rock’n'roll, Manon Gontero est une créatrice marseillaise, décalée et pleine de promesses. Son credo, des robes qui collent aux corps et aux cœurs des mariées, en décomplexant leurs envies ! Ressembler à une star hitchokienne, dans une envolée de jupons et de tulle, se marier façon « grand Théâtre » dans une robe de ballerine du Bolchoï … Aucune règle, aucune limite, de l’audace et le désir de sublimer les silhouettes le Jour J !

Manon_Gontero2 Manon_Gontero_Philippe_bonnefond

Marque Me – Fragonard

Je vis dans un vieil appartement, au parquet qui craque et à l’odeur de cire. Les souvenirs sont liées souvent à des empreintes olfactives, des flagrances porteuses de belles images. Il y a des habitudes liées à ces odeurs que j’aime tout particulièrement : ouvrir la porte, enlever mon écharpe et respirer l’odeur légère, diffuse d’un parfum de cette marque qui accompagne maintenant mon quotidien, Fragonard. Ces parfums sont synonymes d’un rituel. Chaque année, je reçois en cadeau , une nouvelle odeur pour mon chez moi – Fleur d’oranger, Fleurs blanches et aujourd’hui, Rêve de Grasse. Trois années, trois ambiances.

L’idée que l’on m’offre un bout de jardin, aux noms compliqués ou lointains, d’un artisan parfumeur, dont la science des fleurs accompagnent depuis des siècles des figures de l’histoire, des lieux d’exception, une identité et l’odeur d’un gout à la française, me donne l’impression de toucher du doigt l’exception, l’insolence d’un luxe, autrement … Quelque chose de particulier.

Mulot_bricole_copyright Mulot_fragonard2

Marque Me – KINTO

Du vert, du blanc, du noir, des pois … un style graphique, une ambiance claire et nette. Du motif et des formes, avec le bois brut du parquet, des voilages en mousseline et beaucoup de lumière !

Et puis, pour les inconditionnels de la vaisselle, la marque japonaise KINTO a enrichi la gamme MugTail – mais si vous savez bien, ces jolies mugs dont l’anse est la queue d’un animal ( lapin, chat, biche …)  ! De nouveaux modèles sont sortis et j’ai eu le plaisir de les découvrir, pour les toulousaines, dans la très jolie boutique « les Saisons du Thé » ! J’ai en ma possession l’écureuil, mais aussi plusieurs modèles de la gamme Recup, tout en transparence et en jeu de double fond de verre ! Pratique et à la fois très visuel, elles sont parties rejoindre ma collection de vaisselles et autres contenants à thé en tout genre !

Mulot_B_à_pois_do_not_copy Mulot_B_kinto_do_not_copy

Hiver / Diary

L’hiver s’approche, et l’envie de réconfort est de nouveau là.

Il est drôle, de se rendre compte, combien le froid nous fait regagner nos tanières et nous fait renouer avec les choses simples : tricoter de jolis passe-plats couleur bleu orage, en Hoooked Zpagetti, cuisiner le kit Cookie offert par Hortense, sortir ces merveilleux croustillantes et se brûler les doigts en les dressant sur une jolie assiette signée Atelier Halo !

Et vous, que faites-vous pour préparer l’hiver qui s’installe, conjurer le temps gris et amener la bonne humeur dans votre chez vous !?

Mulot_bricole_do_not_copy

Diary

De la solitude de mon travail, je n’en retiendrais que des solitudes. Celles qui sont bénéfiques à la réflexion, celles qui t’inspirent et te permettent de dépasser les lieux communs, celles que ton travail oblige, celles de ton atelier et qui pèsent parfois sur ton esprit. Entreprendre c’est souvent être seul, par choix, obligation et nécessité.